Antisémitisme ou vandalisme ?

L'inspecteur mène l'enquête !

Voici 2 photos d'un même endroit, qui ont été prises dans le cimetière juif de Wieliczka, une ville située au sud de Cracovie, mondialement célèbre pour ses mines de sel multicentenaires. La première a été prise au début des années 1980 par le photographe Chuck Fischman, elle représente Jerzy Kiszler qui, avec son père, avaient fait ériger un mémorial sur le site de la fosse commune où périrent de très nombreux juifs et certainement des membres de sa famille puisqu'on arrive à lire 2 Kiszler sur le monument.
Cimetière juif de Wieliczka
Cimetière juif de Wieliczka (Cliquer pour agrandir) - © Chuck Fishman
La seconde photo a été prise par mes soins, sous la pluie, lors de ma visite du cimetière en 2011. Une trentaine d'années séparent ces 2 photographies.
Mémorial du cimetière juif de Wieliczka
Mémorial du cimetière juif de Wieliczka (Cliquer pour agrandir) - © www.shabbat-goy.com
La première chose que l'on constate est que le mémorial a été détérioré, le travail du temps ne suffit pas à expliquer les dommages. A la vue de ces photos, à peu près tout le monde conviendra qu'il s'agit là d'un acte délibéré de profanation du mémorial, d'un acte antisémite. Quoi de plus normal en Pologne diront certains. C'est du reste ce que j'ai pensé dès que je suis arrivé sur le site. Pourtant, je vais vous faire la démonstration du contraire. Quand on y regarde de plus près, on constate que le monument n'a pas été touché. On peut l'affirmer en regardant d'autres photos présentées sur le site (lien plus bas) qui confirme qu'il n'y a eu aucune dégradation sur le mémorial sinon celles des éléments. Effectivement, quand on y regarde de plus près, on constate que les piliers de la clôture ont été démolis. Pourquoi seulement les piliers me direz-vous ? Hé bien tout simplement pour récupérer les barres métalliques horizontales qui s'y trouvaient. Ah bon !? et pour faire quoi ? Hé bien pour les revendre chez le ferrailleur du coin et en tirer peut être 100 złoty (~24 euros) pour acheter quelques canettes de bière ou 2 bouteilles de wódka. Ceci est effectivement un acte de vandalisme certainement perpétré par les poivrots du coin qui comme les autres dans le reste du pays récupèrent toutes les ferrailles possibles pour les revendre, de fait ils n'hésitent pas détériorer pour dérober. Ici le cimetière étant isolé, dans un bois sur les hauteurs de Wieliczka, la tache a du être relativement facile à mener, malheureusement. Découvrir la superbe collection de photographies de Chuck Fishman intitulée: « Les juifs polonais: La vie sous le communisme 1975-1983 » Le cimetière juif de Wieliczka sur Shabbat Goy.