Destruction de la yeshiva de Konin

La disparition du témoin

La yeshiva de Konin avant sa démolition
La yeshiva de Konin avant sa démolition (Cliquer pour agrandir)
Ancienne école (Beth Midrash) de Konin, région de grande Pologne (Wielkopolskie). Samedi matin, les habitants de la commune de Konin se sont réveillés sous le choc après la démolition entamée le vendredi après-midi du bâtiment de l'ancienne école talmudique. Le bâtiment, qui jouxte l'ancienne synagogue toujours en place et utilisée comme bibliothèque, avait été dévasté et endommagé durant la guerre, puis utilisé comme entrepôt. Restauré dans les années 1970, il avait été restitué, avec la synagogue, à la communauté juive qui l'a revendu il y a 5 ans à un investisseur privé. Le soir, spontanément, quelques habitants sont venu allumer des bougies devant les ruines du bâtiment. Découvrir la synagogue de Konin.

Traces de l’ancien mikveh de Pruszków

Ultime témoignage de la présence des juifs en ville Pruszków est une ville située à environ 8 km à l'ouest de Varsovie. Des vestiges du sol de l'ancien mikveh sont visibles dans le périmètre qui s'étend derrière les maisons situées au 38 et 40 rue Bolesław Prus, et où se trouvaient également la synagogue et les bureaux de la communauté juive de Pruszków.
Le site de l'ancien mikveh de Pruszków
Le site de l'ancien mikveh de Pruszków (Cliquer pour agrandir)
Une petite communauté juive était installée à Pruszków (environ 6% des habitants durant l'entre-deux guerres), depuis le milieu du XIXème siècle. Une communauté essentiellement orthodoxe rassemblée autour d'une synagogue en bois. Un ghetto fut établi en novembre 1940 regroupant des juifs de Pruszków et de bourgades avoisinantes. 800 d'entre-eux furent exécutés durant cette période et 1200 dirigés vers le ghetto de Varsovie. Le cimetière juif existe toujours, il n'a pas été dévasté durant la guerre, il est aujourd'hui protégé et abrite une centaine de tombes

Les synagogues, le Mikveh et le cimetière juif de Rozwadów

Chronique d'un Shtetl disparu

Rozwadów est aujourd’hui un quartier de la ville de Stalowa Wola située à une soixantaine de kilomètres au nord de Rzeszów, la capitale de la région de Basses-Carpathes.
Stalowa Wola est une ville nouvelle industrielle qui a été créée en 1937 après la découverte d’un gisement de soufre, mais la ville s’est essentiellement développée durant l’ère communiste après la guerre. Auparavant, Rozwadów était un centre très actif de la vie juive dans cette région...


» Les synagogues de Rozwadów.
» Le cimetière juif de Rozwadów.
Synagogue - Rozwadów

Le mikveh de Piaseczno

Piaseczno (Nom yiddish: Piasetchna)
Mazowieckie - (Voïvodie de Mazovie)
Il n'y a pas de date précise quant à l'arrivée de juifs à Piaseczno, mais il est fort probable que les premiers se soient installés au cours du XVIIème siècle, en provenance des bourgades de la région. En 1740 le roi Auguste III...
Continuez la lecture »

Loin des préceptes religieux aujourd'hui fugaces souvenirs, une nouvelle vie pour les anciens bains rituels de Piaseczno.

La yeshivah de Konin

Konin
Wielkopolskie - (Voïvodie de Grande Pologne)
Des traces très anciennes attestent de la présence de juifs dès 1397. Cependant, l'installation de la première communauté juive remonte à la fin du XVIIème siècle. La communauté se développa et possédait la rue juive (ulica...
Continuez la lecture »

Transformée en salles de lecture, l'ancienne yeshivah a conservé son caractère dédié à l'étude.

Le Mikveh et la Yeshiva de Opatów

Opatów (Nom yiddish: Apt)
Świętokrzyskie - (Voïvodie de Sainte-Croix)
Dès 1538 il est fait mention de juifs à Opatów. A partir du XVIIIème siècle, Opatów devient un important centre du Hassidisme. Pendant longtemps, la population juive était supérieure à 60% des habitants. D'après un document, le cimetière a...
Continuez la lecture »

Ultimes témoins des juifs hassidiques de Opatów, l'ancienne école et bain rituel rappellent aux habitants le souvenir de leurs voisins disparus.