Danzig 1939, les trésors d’une communauté détruite

La grande synagogue de Danzig avant sa démolition en 1939

La fin d’une histoire juive

Suite au traité de Versailles de 1919 qui mit fin à la première guerre mondiale, la Pologne recouvra son indépendance après plus d’un siècle d’occupation. A l’issu de ce redécoupage des frontières, l’ancienne cité hanséatique de Danzig fut érigée en ville libre (Freie Stadt Danzig) et placée sous la protection de la Société Des Nations (ancêtre de l’ONU).

La grande synagogue de Danzig avant sa démolition en 1939
La grande synagogue de Danzig avant sa démolition en 1939 (Cliquer pour agrandir) © The jewish museum / New York

Ci-dessus la grande synagogue de Danzig édifiée entre 1885-1887, peu avant sa démolition. Sur le porche d’entrée a été étalée une bannière sur laquelle on peut lire: La synagogue sera bientôt démolie. Sur la palissade de chantier qui a été dressée (non visible dans ce montage), une autre bannière avec cette inscription: Viens cher mois de mai et délivre-nous des juifs. La synagogue fut démantelée en mai 1939.

A cette époque là, 90% de la population était germanophone. L’avènement de Hitler au pouvoir, la revendication grandissante de la cité par le parti nazi pour le rattachement des populations allemandes au Reich et la montée du parti nazi à Danzig scellèrent le destin de la communauté juive dont les premiers membres, des marchands, s’étaient installés au XVIème siècle. Leur présence fut longtemps encadrée et autorisée dans le cadre de règles très strictes, la population juive ne dépassa jamais plus de 4% de la population totale. En 1938, la plupart des juifs de Danzig émigrèrent vers l’étranger. C’est durant cette période que les archives de la grande synagogue furent expédiées à Jérusalem et que le trésor constitué d’objets de cérémonie fut expédié à New York. Le dernier office à la synagogue intervint le 15 avril 1939, le démantèlement de l’édifice démarra le mois suivant.

Démolition de la grande synagogue de Danzig
Démolition de la grande synagogue de Danzig (Cliquer pour agrandir) © The jewish museum / New York

A propos du trésor de la grande synagogue

Reçu cette semaine le catalogue Danzig 1939: Treasures of a destroyed community édité en 1980 par le musée Juif de New York à l’occasion de l’exposition présentant une partie du trésor de la grande synagogue de Danzig.
Cette collection était constituée de plus de 300 objets dont une bonne moitié étaient présentés lors de cette exposition. Une partie de ces objets exposés au public provenaient de la collection privée de Lesser Gieldzinski *, une autre partie provenant de la grande synagogue de Danzig et anciennement des synagogues de Danzig-Breitgasse, Mattenbuden, Langfuhr et Schottland; et d’autres objets provenant de personnes privées. La plupart des objets présentés dataient du XVIIIème et XIXème siècle et pour certains du XVIIème siècle.
L’ensemble de cette collection possède une localisation géographique bien définie qui permet d’étudier de manière précise l’art cultuel et les coutumes juives de la région ainsi que les technicités artistiques des artisans chrétiens locaux qui réalisèrent de nombreuses œuvres en s’appropriant les thèmes et les formes de l’art juif contemporain. Seul un artiste juif a pu être identifié parmi ces artisans de Danzig, il s’agit d’un certain Salom Italia, un graveur juif d’origine italienne ayant vécu durant la première moitié du XVIIème siècle. Du fait que les juifs étaient exclus de la guilde des artisans chrétiens, c’est à ces derniers que revenait la réalisation de ces pièces (Gerhard Hintz, un artisan chrétien fut exclu de la guilde en 1702 pour avoir employé des artisans juifs).

* Lesser Gieldzinski (1830-1910) était un collectionneur d’art, un humaniste et citoyen de Danzig. Il fit don d’une partie de sa collection d’objets de culte et de cérémonie à la communauté juive de Danzig en 1904. Parmi ces objets, une couronne de Torah en argent provenant d’Italie et datée de 1699, qui avait été perdue lors d’un pogrom en Russie puis retrouvée.

Couronne de Torah - Joachim Hübner - Berlin 1779 . Collection provenant du trésor de la grande synagogue de Danzig
Couronne de Torah – Joachim Hübner – Berlin 1779 . Collection provenant du trésor de la grande synagogue de Danzig (Cliquer pour agrandir) © The jewish museum / New York



Le thème du trésor de la synagogue de Danzig sera développé lors de la mise en ligne de la présentation de la grande synagogue de Danzig.