La forêt Juive

Ou comment déclencher une recherche insolite

En scrutant une carte que je viens d'acheter de la région du parc national de Biebrzański, je suis tombé sur un lieu-dit complètement paumé, sans habitation et qui s'appelle Żydowski las, la forêt juive. Et comme je suis un grand curieux, j'ai cherché à savoir comment ce nom singulier avait pu surgir à cet endroit qui se trouve à environ une quinzaine de kilomètres au sud de Augustów (voïvodie de Podlachie, nord-est). Ce coin de forêt se trouve également à 8 kilomètres au nord d'une petite bourgade qui s'appelle Sztabin et où vivaient des juifs, plus de 700 au début du XXème siècle.
La forêt juive
Żydowski las, la forêt juive (Cliquer pour agrandir) © ExpressMap
Il n'existe pas grand chose comme information sur cette petite ville concernant les juifs, à vrai dire, trois fois rien.
Vivaient là un certain Aryeh Leib Byers ou un Josel Mordechai Ejlender qui émigrèrent vers les Etats-Unis à la fin du XIXème siècle d'après des informations glanées sur le réseau. Il y eu effectivement un grand mouvement migratoire à cette période et durant l'entre-deux guerres, de fait on ne recensait plus que 62 juifs en 1921. D'après un témoignage disponible sur le réseau, Sztabin fut détruite par un incendie durant la première guerre mondiale. Les juifs fuyaient alors la pauvreté et l'antisémitisme.
Il existait un cimetière juif à Sztabin comme on peut le voir sur une carte dressée en 1930. Il n'existe plus aujourd'hui. Quelques pierres tombales juives sont désormais conservées au musée local.
La forêt juive
La forêt juive (Cliquer pour agrandir) © Google Maps
Parfois un simple nom, un lieu peuvent m’interpeller et déclencher cette pointe de curiosité qui fait que je peux être attiré par l'histoire d'un lieu où je n'ai jamais mis les pieds. Il m'est souvent arrivé d'aller visiter des endroits où existaient ici un cimetière disparu, là une synagogue évanouie. Je peux éprouver autant d'intérêt et d'émulation à aller farfouiller dans les broussailles de ce qui était autrefois un cimetière juif rendu à la nature que d'admirer les représentations symboliques qui ornent les pierres tombales d'un cimetière préservé.
Les lieux ont une histoire et des ombres se cachent derrière chaque question que l'on se pose.
Derrière ce nom insolite de forêt juive se cache une histoire, peut être insolite, inquiétante, extraordinaire, peut être aussi insignifiante...
Une chose est certaine, je passerai à Sztabin lorsque je serai dans le coin... du côté de la forêt Juive !