Le dernier témoin de Sobibór n’est plus

Le dernier survivant de la révolte du camp d'extermination de Sobibór, Philip Bialowitz (Fiszel Białowicz), est décédé le 6 août dernier à l'âge de 91 ans.
Philip Bialowitz, le dernier survivant de la révolte de Sobibór
Philip Bialowitz, le dernier survivant de la révolte de Sobibór - Source Virtual Shtetl (Cliquer pour agrandir)
Né à Izbica, dans un shtetl de Basses Carpates, il se retrouva enfermé dans le ghetto de transit que les allemands avaient établi là, non loin du camp d'extermination de Bełżec. Il fut déporté avec sa famille vers le camp de Sobibór en avril 1943. Il prit part au soulèvement des prisonniers du 14 octobre 1943 et vécu ensuite dans la clandestinité. Après la guerre, il émigra aux Etats-Unis. Il retraça son expérience dans son livre "A jewish boy's story of revolt and survival in nazi-occupied Poland". Il consacra sa vie à voyager à travers le monde afin de témoigner des dangers du nationalisme, de la xénophobie, de l'antisémitisme. Son dernier passage en Pologne remontait à 2014, à la synagogue Nożyk.
A proximité du site du camp d'extermination de Sobibór
A proximité du site du camp d'extermination de Sobibór - Photo Jacques Lahitte - © www.shabbat-goy.com