Présentation du camp de concentration de Stutthof

Stutthof (Nom allemand: Stutthof) (Nom polonais: Sztutowo)  
Pomorskie - (Voïvodie de Poméranie) 
Adresse: Route 501 
 Latitude: 54°19'43.14"N - Longitude: 19° 9'25.13"E
Histoire:
Le camp de concentration de Stutthof est situé en Poméranie à environ 40 kilomètres à l'est de Gdańsk quand on prend la barge qui traverse l'un des bras de la Vistule. Le camp de Stutthof ne doit pas être confondu avec le camp de concentration de Struthof-Natzweiler qui lui est situé en Alsace et dont beaucoup de français ignorent encore aujourd'hui l'existence. Il a été établi sur le territoire de la ville libre de Danzig (Gdańsk) en septembre 1939 à l'instigation des autorités nazies de la ville. C'est le premier camp a avoir été construit en dehors des territoires allemands. Il a été au départ créé pour l'internement de l'intelligentsia juive et polonaise dont le recensement avait été effectué dès 1936 par les forces d'autodéfense. Cette opération d'élimination de l'opposition polonaise, y compris le clergé, a été appelée Opération Tannenberg. Il a donc été au départ essentiellement destiné à l'internement des polonais intellectuels, combattants, opposants politiques et pour tous ceux qui opposaient une résistance à l'envahisseur de toute la région nord ouest de Poméranie. Le camp était commandé par le SS-Obersturmbannführer Max Pauly. Jusqu'en 1942, le camp s'appelait Zivilgefangenenlager et avait seulement pour vocation la déportation de populations locales de Poméranie. C'est suite à la visite du SS Reichsführer Heinrich Himmler en novembre 1941 que le camp fut transformé en camp de concentration le 7 janvier 1942. Paul Werner Hoppe fut nommé commandant du camp de 1942 jusqu'en mai 1945. Il supervisa l'organisation et la discipline du camp, le travail des prisonniers et l'exécution des peines. Les premiers internés du camp sont arrivés en septembre 1939, il s'agissait de polonais et de juifs de la ville de Gdańsk. Par la suite, de nombreux prisonniers opposants ont été internés au camp. A partir de 1942, lorsque le camp est devenu camp de concentration, de nombreux déportés en provenance d'autres camps de Pologne et de l'étranger ont été envoyés au camp de Stutthof. Également des prisonniers venant des pays nordiques et baltes ont été internés dans le camp. De nombreux prisonniers politiques polonais en provenance de la prison de Pawiak de Varsovie, de Białystok et civils insurgés de Varsovie ont été déportés au camp de Stutthof ainsi que de nombreux résistants des territoires de l'est de la Pologne et de Biélorussie. Les juifs ont également été internés et confinés dans une section séparée du camp, ils subissaient un traitement particulier plus rude que les autres prisonniers. En 1943, le camp fut agrandi. C'est en juin 1944 que l'on a commencé à utiliser la chambre à gaz pour les juifs, des prisonniers russes ont aussi été tués de cette manière. La chambre à gaz pouvait recevoir une centaine de condamnés. 2 wagons auraient également été transformés en chambres à gaz. Durant la première période du camp, jusqu'en 1942, les prisonniers étaient polonais pour leur immense majorité, dès 1944, le nombre de déportés juifs augmenta sensiblement. Les prisonniers étaient utilisés comme main d’œuvre à l'extérieur et dans de nombreux sous-camps de travail. En 1944, une usine d'avions Focke-Wulf fut construite à Stutthof. Les juifs reçurent un traitement spécial encore plus dur que les autres prisonniers politiques et un très grand nombre moururent de faim. Le camp a été évacué le 25 janvier 1945, mais 12 000 prisonniers ont été laissés sur place. Seuls 4500 d'entre-eux ont survécus à la date du 23 avril 1945 ou eu lieu une autre évacuation. A l'arrivée de l'Armée Rouge le 9 mai 1945, il ne restait plus que 150 prisonniers. Plus de 85 000 prisonniers sur les 110 000 déportés issus de 28 pays ont trouvé la mort au camp de Stutthof. 28 000 juifs ont été internés au camp de Stutthof. Année de la visite: 2011
Remarques:
Le camp est situé à l'entrée de la bourgade de Sztutowo, au milieu de la forêt. L'accès au camp est libre et un parking est prévu pour les visiteurs. La mer Baltique de trouve à quelques kilomètres au nord. Lors de mon passage, des travaux de restauration sont menés sur l'un des grands bâtiments en dur autrefois administration du camp. Les baraques en bois qui ont été préservées à l'entrée de l'ancien camp, la partie initialement construite, abritent des expositions où ont été reconstituées des aménagements de baraques. Vers le fond, une étoile de David de dresse près de la chambre à gaz où de très nombreux juifs ont été assassinés. Le bâtiment des fours crématoires se trouve juste à côté et derrière ces deux bâtiments est visible un wagon à bestiaux par où arrivaient par chemins de fer les prisonniers. Un grand mémorial a été édifié, dans lequel sont visibles les restes de cendres des fours crématoires. Des morceaux d'ossements humains sont visibles. La nouvelle partie du camp est située du côté nord. Il n'y a plus de baraques mais tous les emplacements ont été reconstitués au sol, ce qui donne une vue d'ensemble de la superficie du camp. Encore plus au nord de cette nouvelle partie du camp se trouve le camp des juifs qui était isolé du reste du camp. Lors de mon passage un groupe d'élèves d'une école polonaise est en visite au camp. Le camp de Stutthof est un camp méconnu pourtant il mérite d'être vu lorsqu'on vient visiter la cité de Gdańsk. Par la route le plus rapide est de traverser le bras de la Vistule en empruntant le bac qui fait la navette. Le site du camp est très bien entretenu pour la pérennité de la mémoire.
Visiter le site Web de la ville de Stutthof