Présentation du camp de travail de Althammer

Althammer  
Śląskie – (Voïvodie de Silésie) 
Adresse: ul. Piotr Skargi 
 Latitude: 50°14’10″N – Longitude: 18°51’04″E

Panorama du site du camp de Althammer
Panorama du site du camp de Althammer (Cliquer pour agrandir) – Photo www.shabbay-goy.com

Histoire:
Le camp de Althammer a été établi comme sous-camp d’Auschwitz en septembre 1944 sur le site industriel de Halemba sur la commune de Stara Kuźnia (aujourd’hui un quartier de la ville de Ruda Śląska), à côté de la centrale électrique Godulla.
A l’origine, des prisonniers polonais furent employés comme main d’oeuvre sur le site de l’usine en tant que travailleurs forcés, il édifièrent des baraques en briques du camp. En 1941, des prisonniers de guerre russes les remplacèrent sur le site durant deux années. Ils furent ensuite remplacés par des prisonniers de guerre italiens.
En 1944, les 30 premiers prisonniers arrivèrent en camions depuis le camp d’Auschwitz vers la fin septembre. D’autres prisonniers arrivèrent au camp, jusqu’à 486 prisonniers le 17 janvier 1945. Une large partie d’entre-eux provenait du ghetto de Łódź. D’autres groupes venaient de France, d’Autriche, de Hongrie, de Tchécoslovaquie. Se trouvaient là également des prisonniers allemands.
Le SS-Oberscharführer Hans Mirbeth fut nommé commandant du camp, et fut par la suite remplacé par le SS-Oberscharführer Hans Höwner.
La surveillance du camp et des prisonniers était assurée par des SS, ils furent par la suite secondés par des réservistes de la Wehrmacht et de la Kriegsmarine.
Les prisonniers, furent employés à la construction de l’usine, le creusement de fossés, de fondations, ils étaient également employés pour des tâches dans le camp, à destination des SS comme la cuisine et le nettoyage des douches. La sous-alimentation et la dureté du travail provoqua des maladies et infections chez nombre de prisonniers. Les plus diminués furent dirigés vers le
camp de Birkenau pour y être gazé. Quand ces derniers ne pouvaient y être dirigés, ils étaient exécutés dans la forêt. Le commandant du camp Hans Mirbeth s’illustra par sa bestialité lors de certaines exécutions.
Le 19 janvier 1945, devant l’avancée de l’Armée Rouge, environ 350 prisonniers furent envoyés à pied vers Gliwice lors de la marche de la mort. De nombreux furent exécutés sur le trajet. L’évacuation fut dirigée par Heinrich Schwartz, le commandant du camp d’Auschwitz-Monowitz III. Les autres prisonniers, plus de 150, restèrent dans le camp car malades mais furent envoyés en Allemagne, principalement au camp de Bergen-Belsen. Quelques derniers prisonniers restés au camp furent libérés par les russes.

Le camp était ceint d’une double clôture électrifiée. Des miradors étaient situés à chaque coin de l’enceinte ainsi qu’un autre à l’entrée du camp. Dans le camp se trouvaient la cuisine, un entrepôts à vivres et vêtements, les baraques des SS et la baraque du gardien, les douches, les latrines.

Johann (Hans) Mirbeth (1905-1975) rejoignit le parti nazi et la SS en 1931. Ente 1941 et 1945, il dirigeât successivement les camps de Golleschau, Althammer et Blankenburg-Oesig. A la fin de la guerre, habillé en civil, il rejoignit Hambourg, puis s’installa dans la Ruhr puis à Munich. Il fut condamné en 1953 à 6 ans de prison pour des crimes commis au camp de Golleschau. Il fut libéré en 1956 et reçu une pension d’invalidité. Une enquête concernant ses agissement au camp de Althammer fut suspendue en 1973 et ses crimes au camp de Blankeburg ne furent pas poursuivis pour raison de santé.

Heinrich Schwarz (1906-1947) rejoignit le parti nazi et la SS en 1931. Il fut transféré à Auschwitz en 1941 et prit le commandement du camp Auschwitz-Monowitz III en 1943. Il prit le commandement du camp de concentration de Natzweiler-Struthof en Alsace en 1945. Condamné pour crimes de guerre par les autorités françaises d’occupation en Allemagne, il fut exécuté à Baden-Baden en mars 1947.

Année de la visite: 2017
Remarques:
Aujourd’hui, le site de l’ancien camp est vide, les restes des fondations d’une baraque sont conservés et une plaque commémorative a été apposée.
Les grandes cheminées de l’ancienne centrale ont été démolies ces dernières années.


Implantation du camp de Althammer
Implantation du camp de Althammer (Cliquer pour agrandir)