Le cimetière juif de Zambrów

Zambrów (Nom yiddish: Zembrova)  
Podlaskie - (Voïvodie de Podlachie) 
Adresse: ul. Łomżyńska 
 Latitude: 52°59'24.83"N - Longitude: 22°14'9.29"E
 Nombre de tombes: environ 100
Zambrów
Histoire:
La présence de juifs à Zambrów remonte vers la fin du XVIIème siècle et le début du XVIIIème siècle. Cependant leur présence dans la région était beaucoup plus ancienne. Une source cite leur présence en ville dès le XVIème siècle puis leur expulsion suite à la mise en place du privilège "de non tolerandis judaeis". La première communauté dépendait de celle de Tykocin située à 15 km au nord, on dénombrait 12 juifs en 1765. Au début du XIXème siècle, 80 juifs étaient recensés, soit 13% de la population. Les juifs étaient alors inhumés dans la commune voisine de Jabłonka-Kościelna. C'est durant la première moitié du XIXème siècle que la population juive s'est développée pour atteindre 63% de la population avec plus d'un millier de juifs. Une synagogue, un Beth Midrash a été ouvert en ville ainsi qu'un mikveh et des cheders. Vers la fin du XIXème siècle, deux synagogues ont été édifiées ainsi que des maisons de prières, une synagogue en briques et une autre en bois qui fut détruite un peu plus tard par un incendie. A cette époque, la population juive représentait 63% de la population totale, soit 2400 juifs. L'activité se concentrait autour du commerce avec de nombreux commerces, le négoce du bois et des céréales, ainsi que de l'artisanat. Egalement des entreprises avec un moulin, une briqueterie, une teinturerie, des brasserie, une distillerie. Cette présence économique active engendrait des conflits avec les concurrents chrétiens. Au début du XXème siècle, l'afflux de colons polonais a remplacé une vague migratoire juive vers l'étranger initiée par la situation économique difficile des années 1920 et la montée de l'antisémitisme. Egalement un grand incendie qui détruisit une synagogue et de nombreux magasins et maisons juives. De fait, en 1921, les juifs représentaient 52% de la population. Durant l'entre-deux guerres se sont développés de nombreux mouvements politiques sionistes et antisionistes comme le Bund. Les associations et structures sociales, culturelles et sportives se sont également développées. Comme dans le reste du pays, dès 1935, les difficultés se sont accrues pour les juifs avec les boycotts et les exactions antisémites perpétrées par les mouvements nationalistes. Avec l'arrivée des allemands dès le début de la guerre en 1939 les exactions ont commencées envers la communauté juive. Suite au pacte Molotov-Ribbentrop, les russes ont occupés la région puis les allemands sont revenus à Zambrów lors de l'invasion de l'URSS en juin 1941. En août environ 1500 juifs ont été abattus dans une forêt des environs et 1000 autres durant une seconde "aktion". Un ghetto a été établi en août 1941 dans lequel ont été confinés 2000 juifs ainsi qu'un camp de travail. A l'hiver 1942-1943, le ghetto a été liquidé et la population survivante dirigées vers la commune vosine de Czyżew puis de là déportée verss le camp d'extermination de Treblinka. Les derniers juifs du ghetto ont été édéportés vers Auschwitz en janvier 1943. 12 juifs qui se cachaient dans une forêt des environs ont été tués par les allemands au printemps 1944.

Le cimetière a été établi vers 1828 puis agrandi en 1890. Jusque là, les inhumations s'effectuaient dans la localité voisine de Śniadowo.

Année de la visite: 2011
Remarques:
Le cimetière se trouve à la sortie de la ville, une pancarte indique sa direction, il est situé légèrement en retrait de la route dans ce qui est devenu un bois et le lieu de rencontre de certains jeunes de Zambrów. A certains endroits de nombreux déchets sont visibles. La végétation est dense durant mon passage en début de soirée. De nombreuses pierres tombales sont visibles.
Visiter le site Web de la ville de Zambrów