Présentation des cimetières juifs de Gniezno

Gniezno (Nom allemand: Gnesen)  
Wielkopolskie – (Voïvodie de Grande Pologne) 
Adresse: ul. Chrobrego – Caserne des Pompiers 
 Latitude: 52°31’53.58″N – Longitude: 17°36’22.68″E
 Nombre de tombes: le cimetière n’existe plus
Histoire:
La première installation de juifs à Gniezno remonte au XIIIème siècle et les premières traces écrites remontent à 1458. Cependant, une légende veut qu’un groupe de juifs en provenance d’Allemagne ait rencontré le duc Lesko IV dès la fin du IXème siècle.
Dès le milieu du XVIème siècle, ils possédaient une synagogue et une école. Durant le milieu du XVIIème siècle, la communauté se réorganisa suite à la dévastation d’une partie du quartier juif suite à une inondation et également suite à des exactions perpétrées contre la communauté. Suite a des difficultés rencontrées avec le clergé, les droits des juifs furent de nouveau confirmés et il furent autorisés à reconstruire les habitations et la synagogue endommagée. Durant la première moitié du XVIIIème siècle, les juifs furent accusés de meurtres rituels.
Durant l’occupation prussienne lors des partages de la Pologne, la pression sur les juifs se fit plus forte et les plus pauvres durent quitter la ville et des juifs en provenance d’autres régions vinrent s’installer.
Le mouvement du judaïsme réformé fit son apparition et s’organisa autour d’une communauté de 138 membres en parallèle de la communauté orthodoxe majoritaire déjà existante. Cependant les réformés, de langue allemande, s’imposèrent petit à petit dans la population juive à travers certaines interdictions édictées auprès de la communauté orthodoxe. Les tensions entre les deux communautés étaient vives à tel point qu’il fallu la présence d’une unité de police lors de l’inauguration d’une synagogue en 1846. Durant tout le XIXème siècle, les deux communautés s’affrontèrent et au final, les juifs réformés prirent le pas. Durant cette période on assista également à des émeutes perpétrées par les chrétiens à l’encontre des juifs. De nombreux magasins, entrepôts, maisons furent pillés, ce qui provoqua par la suite une hausse des prix. En 1819, un incendie dans le quartier juif provoqua le déplacements de juifs vers d’autres quartiers de la ville.
Dès le milieu du XIXème siècle, la population juive de Gniezno commença à décliner comme dans toutes les régions occidentales, les juifs émigrèrent vers l’Allemagne, les États-Unis et vers d’autres destinations. Ils représentaient alors 27% de la population et leur nombre chuta à 14% en 1871. De fait, l’activité économique de la ville ralentit. L’arrivée de juifs en provenance d’autres régions de Pologne durant la première moitié du XXème siècle provoqua des frictions entre communautés.
Il y avait moins de 100 juifs à Gniezno à l’entrée de la guerre.
Durant la guerre, les juifs des villes des environs furent rassemblés à Gniezno. La plupart des juifs furent envoyés vers les territoires du Gouvernement Général, notamment vers Piotrków Trybunalski et certains vers Łódź.

La plus ancienne représentation de juifs sur le sol polonais est visible sur la porte en bronze de la cathédrale de Gniezno qui date de la seconde moitié du XIIème siècle.

Le plus ancien cimetière inventorié (connu) a été établi à la fin du XVIIIème siècle. Il se trouvait aux environs de l’actuel 28 rue Warszawska. Il a disparu durant l’entre-deux guerres.
L’ancien cimetière a été établi durant le XIXème siècle. Il a été dévasté durant la dernière guerre et une caserne de pompiers se dresse aujourd’hui à son emplacement au niveau de la rue Chrobrego.
Le nouveau cimetière a été créé au début du XXème siècle au niveau de l’actuelle rue Roosevelt, dans les environs d’un groupe scolaire. Il se trouvait à proximité de l’ancien cimetière allemand. Il a été détruit durant la seconde guerre mondiale.

Seule une plaque commémorative indique l’emplacement de l’ancien cimetière de la rue Chrobrego.

Année de la visite: 2011
Remarques:
Une plaque réalisée dans du marbre noir a été apposée sur la façade de la caserne de pompiers de la rue Chrobrego, là où un des côtés du vieux cimetière longeait la rue.
Au niveau du nouveau cimetière qui était situé au niveau de la rue Roosevelt, plus rien n’est visible.

Visiter le site Web de la ville de Gniezno