Présentation du cimetière juif de Chełm

Chełm (Nom yiddish: Khelm)  
Lubelskie – (Voïvodie de Lublin) 
Adresse: ul. kolejowa 
 Latitude: 51° 8’19.52″N – Longitude: 23°29’3.95″E
 Nombre de tombes: inférieur à 100
Histoire:
Officiellement, la première communauté juive remonte à 1442. Néanmoins la tradition juive relate que la communauté de Khelm (Chełm) existait déjà au XVIème siècle avec la création d’un cimetière et des présences juives seraient attestées dans la région dès le XIIème siècle, mais cela reste une hypothèse non confirmée. En tout état de cause, la présence juive dans la région remonte à une période très ancienne.
371 juifs vivaient à Chełm en 1550. La population évolua de 1500 âmes en 1765 jusqu’à plus de 13 000 en 1931.
Le prix Nobel de littérature Isaac Bashevis Singer naquit à Chełm.
15 000 juifs vivaient en ville à l’entrée de la guerre, soit 44% de la population.
La création du cimetière remonte entre le XVème et le XVIème siècle.
Dès 1939 les déportations commencèrent vers la zone occupée soviétique. Un ghetto fut établi en 1941 dans lequel furent également rassemblés 2000 juifs en provenance de Slovaquie. S’en suivi des déportations vers le camp d’extermination de Sobibór. Le cimetière fut entièrement dévasté par les nazis.
En 2007, au 12 de la rue Piłsudski, des pierres tombales juives furent mises à jour lors de travaux de terrassement de la rue. Comme très souvent pendant la guerre, les tombes juives des cimetières dévastés étaient réutilisées comme matériaux de construction et de terrassement.

Année de la visite: 2006
Remarques:
Le cimetière est situé au nord-est du centre ville. Il est entouré d’une clôture construite ces dernières années. Il reste très peu de tombes d’origine, surtout des fragments de tombes qui ont été réutilisées pour la reconstruction de pierres tombales. Plusieurs monuments à la mémoire de la population juive de Chełm sont visibles sur le site. Vers le fond du cimetière, lors de mon passage, une tombe est surmontée d’une étoile de David réalisée avec des branches. J’ai déjà eu l’occasion d’en apercevoir dans quelques autres cimetières. Dans un coin, des bouteilles vides témoignent de la visite de quelques désœuvrés. La plaque à l’entrée du cimetière semble avoir gardé des traces de peintures sauvages.

Autre lien à découvrir pour le site de Chełm :
  Synagogue

Visiter le site Web de la ville de Chełm