Présentation du cimetière juif de Dąbie

Dąbie (Nom yiddish: Dambia) (Nom polonais: Dąbie nad Nerem)  
Wielkopolskie – (Voïvodie de Grande Pologne) 
Adresse: ul. Leśna 18 
 Latitude: 52° 6’27.85″N – Longitude: 18°49’12.95″E
 Nombre de tombes: il n’existe plus de tombe dans le cimetière
dabie
Le cimetière - The cemetery - Dabie
Emplacement de l’ancien cimetière juif de Dąbie (Cliquer pour agrandir)
© www.shabbat-goy.com
Histoire:
La présence de juifs à Dąbie n’est pas très ancienne et remonte à la fin du XVIIIème siècle.
La communauté s’agrandit durant le XIXème siècle avec le développement de l’activité économique autour de brasseries, de distilleries, de moulins et de fabriques. De nombreux juifs faisaient du commerce en s’approvisionnant auprès des paysans en céréales, en fruits et en produits agricoles qui étaient revendus à Łódź, à Koło et à Kalisz. On dénombrait 298 juifs en 1827 et 1163 juifs étaient recensés en 1921, ils représentaient 30% de la population.
Les travailleurs juifs s’organisèrent en syndicat et les commerçants ouvrirent une banque coopérative. La communauté juive mis en place un Beth Midrash, des structures d’aides sociales, un heder et une école pour filles, une bibliothèque. Plusieurs mouvements d’obédience socialistes et sionistes furent créés durant l’entre-deux guerres.

A l’entrée en guerre, on dénombrait environ 1100 juifs à Dąbie. La synagogue fut dévastée au début du conflit en septembre 1939. Un ghetto ouvert fut établi en 1940 et durant l’été 1941 il fut fermé. 150 hommes et 50 femmes juives furent déportés en camp de travail vers la région de Poznań. Avec le ghetto voisin de Grabów, le ghetto de Dąbie fut utilisé comme transit pour les juifs déportés de Łódź, de fait la population du ghetto était extrêmement variable.
Du 14 au 17 décembre 1941, le millier de juifs qui restaient dans le ghetto furent dirigés vers le camp d’extermination de Chełmno nad Nerem.

Cimetière

Le cimetière fut établi en 1811 et la première inhumation intervint en 1822. Il fut dévasté durant la guerre et les pierres tombales furent utilisées comme matériaux de construction et de terrassement pour des routes. La maison mortuaire mitoyenne fut également détruite durant la guerre.
Aujourd’hui, il ne subsiste plus rien du cimetière.

Marianna et Stanisław Laska, de Dąbie, ont été honorés du titre de Juste parmi les Nations pour avoir hébergé Miriam Chasson née Finkielsztajn, une jeune juive de 11 ans originaire de Dąbie qui s’était échappée du ghetto de Varsovie et qui se faisait passer pour une orpheline polonaise du nom de Irena Lewandowska. Les époux Laska se doutèrent qu’elle était juive mais l’hébergèrent durant toute la guerre. Irena (Miriam) voulu rester parmi eux mais un oncle la décida de partir pour Israël après la guerre.

Année de la visite: 2013
Remarques:
Il n’existe plus la moindre trace du cimetière juif. Seul un recoupement entre la carte ancienne et une vue aérienne permet de localiser précisément son ancien emplacement.
C’est aujourd’hui un terrain agricole (non exploité le jour de mon passage) situé au nord du cimetière catholique de Dąbie, le long d’un chemin en terre.

Autre lien à découvrir pour le site de Dąbie :
  Synagogue

Visiter le site Web de la ville de Dąbie