Présentation du cimetière juif de Konin

Konin  
Wielkopolskie - (Voïvodie de Grande Pologne) 
Adresse: ul. Nadrzeczna 
 Latitude:  52°12'43.14"N - Longitude: 18°14'31.56"E
 Nombre de tombes: le cimetière n'existe plus
Histoire:
Des traces très anciennes attestent de la présence de juifs dès 1397. Cependant, l'installation de la première communauté juive remonte à la fin du XVIIème siècle. La communauté se développa et possédait la rue juive (ulica żydowska) située près des murs de la ville. La communauté juive acquis son indépendance dans les années 1760. Après l'invasion de la Pologne par les suédois au cours du XVIIème siècle, la communauté juive fut lourdement ciblée par les exactions et disparue. Ce n'est qu'au cours du XVIIIème siècle qu'elle se réinstalla et se développa à Konin pour atteindre plus de 2000 âmes en 1897. En 1931, 2800 juifs vivaient à Konin. Les juifs étaient très actifs dans la vie économique de Konin et sa région. En moyenne, 35% des usines et entreprises appartenaient à des juifs qui possédaient des moulins, une briquetterie, une usine de fabrication de savons, une papeterie et de nombreux magasins ainsi qu'une banque coopérative, une société d'entre-aide, des guildes professionnelles. Il y avait également de nombreuses associations et organisations culturelles et sportives très actives. Durant l'entre-deux guerre, les mouvements sioniste, bundiste animaient la vie politique de la communauté. Les mouvements nationalistes polonais exercèrent une pression à l'encontre des juifs avec de nombreux boycott des magasins. Les allemands dévastèrent la synagogue, le cimetière juif et une partie du quartier juif en 1939 dès l'entrée en guerre. En décembre 1939, plus de 1000 juifs furent déportés vers la ville de Ostrowiec Świętokrzyski. Un ghetto ouvert fut établi pour la population juive restante. En juillet 1940, une partie d'entre-eux furent déplacés vers Grodziec. Le ghetto fut liquidé en 1941, et les juifs déportés vers le ghetto de Łódź . Un camp de travail avait été créé à Konin-Czarków vers la gare qui a fonctionné jusqu'en août 1943. Une révolte est intervenue le 12 août, et les survivants furent déportés par la suite vers le camp d'Auschwitz. Le cimetière a été établi en 1831 et la dernière inhumation est intervenue en 1939. Il a remplacé le cimetière du village voisin de Czarków qui a été utilisé par la communauté juive de Konin jusqu'en 1806. Démantelé pendant la guerre, la plupart des pierres tombales semblent avoir été utilisées pour le terrassement de la rue Buczka. En 1959, un mémorial a été édifié sur le lieu de l'ancien cimetière. La plaque visible aujourd'hui est beaucoup plus récente. Année de la visite: 2011
Remarques:
L'emplacement de l'ancien cimetière est indiqué par un panneau. Un gros rocher de granit sur lequel a été apposée une plaque rappelle la mémoire des juifs de Konin. Un parc se dresse désormais sur cet emplacement. Autres liens à découvrir pour le site de Konin :   Synagogue   Autre
Visiter le site Web de la ville de Konin