Présentation du cimetière juif de Pyskowice

Pyskowice (Nom allemand: Peiskretscham)  
Śląskie - (Voïvodie de Silésie) 
Adresse: ul. Zaolszany 12 
 Latitude:  50°23'33.08"N - Longitude: 18°38'6.57"E
 Nombre de tombes: environ 100
Histoire:
Selon des sources, la présence de juifs à Pyskowice est attestée dès 1373. Jusqu'au milieu du XVIème siècle, des populations juives s'installèrent en Silésie et établirent leur présence à travers des activités de négoce et de commerce, ce qui engendra souvent de fortes tensions avec leurs voisins chrétiens qui y voyaient là une rude concurrence. En 1559, les juifs furent bannis de Silésie et seulement autorisés à s'installer dans quelques villes. Avec la domination prussienne mise en place dès le milieu du XVIIIème siècle, la situation des juifs s’améliorât quelque peu. Ils furent peu à peu autorisé à s'installer dans les villes et villages de Silésie mais leur présence et leurs activités étaient étroitement contrôlées et encadrées. En 1787, les autorités prussiennes émirent des règlements liés à la ré-installation de juifs car leur départ de certains villes et villages avait engendré des problèmes économiques. Ils furent autorisés à mettre en place des guildes afin de s'organiser professionnellement, ce qui causa de fortes objections de la part des marchands chrétiens. Les idées progressistes véhiculées par la révolution française et la présence des troupes napoléoniennes sur le sol Silésien permirent au début du XIXème siècle aux juifs d'acquérir leur émancipation et l'obtention de droits civiques égaux aux populations chrétiennes. C'est au début du XIXème siècle qu'une synagogue en bois fut édifiée à Pyskowice. Elle fut détruite par un incendie en 1822 et une synagogue en briques fut édifiée en 1830 sur son emplacement. Au tournant du XXème siècle, la population juive de Pyskowice commença à décliner avec les émigrations silésiennes vers l'ouest. En 1905, 132 juifs vivaient à Pyskowice. Dès 1933 et l'avènement du parti Nazi au pouvoir, la situation des juifs commença à se détériorer avec les campagnes de boycott et l'expulsion des juifs de nombreux postes administratifs ainsi que l'interdiction de l'exercice de certaines professions. Les attaques antisémites atteignirent leur apogée avec l'incendie de la synagogue qui intervint lors des événement de la nuit de cristal en novembre 1938. Dans les années 1960, il restait encore les ruines d'un mur de l'ancienne synagogue. Le terrain fut vendu à un particulier et une maison d'habitation y fut édifiée. Le cimetière a été établi à Pyskowice avant 1841. Auparavant, les défunts étaient inhumés dans la commune voisine de Wielowieś. La dernière inhumation est intervenue en 1920. La tombe la plus ancienne date de 1841. Dévasté durant la guerre, beaucoup de pierres tombales furent subtilisées après la guerre. Nettoyé et remis en état à la fin des années 1980 à l'initiative des autorités, le cimetière est depuis peu entretenu et se dégrade fortement. L'ancienne maison mortuaire située à l'entrée du cimetière est dans un état de délabrement très avancé. Le cimetière abrite les tombes des grands-parents d'Edith Stein. Année de la visite: 2010
Remarques:
En arrivant au cimetière, on se rend compte que celui-ci n'est plus vraiment entretenu. Des inscriptions sont visibles sur quelques pierres tombales. La clôture du cimetière a pratiquement disparue. La maison mortuaire qui abritait il y a encore quelques années une entreprise de textile est aujourd'hui complètement abandonnée et soumise à de fortes dégradations.
Visiter le site Web de la ville de Pyskowice