Présentation du cimetière juif de Skoczów

Skoczów (Nom allemand: Skotschau)  
Śląskie – (Voïvodie de Silésie) 
Adresse: ul. Ptasia 2 
 Latitude:  49°47’44.93″N – Longitude: 18°46’32.91″E
 Nombre de tombes: environ 30
Histoire:
Situé sur l’axe commercial entre Wrocław et Cracovie, la présence de juifs à Skoczów est déjà attestée dès le XVème siècle. Cependant, leur installation en ville date réellement du XVIIIème siècle.
En 1752, la communauté juive était déjà bien organisée et dépendait de la communauté juive de la commune voisine de Cieszyn. Ils exerçaient leurs activités dans la distillerie et le commerce ainsi que dans dans le négoce de tabac. Une première synagogue fut édifiée en ville puis la synagogue principale en 1853. La communauté acquit son indépendance en 1892.
600 juifs vivaient à Skoczów en 1914, soit 15% de la population.
Durant l’entre-deux guerres, les juifs de Skoczów eurent à souffrir de la montée de l’antisémitisme. Une partie d’entre-eux émigrèrent dès les années 1930.
Les nazis saisirent les biens juifs dès l’entrée en guerre, dévastèrent le cimetière. En octobre 1939, tous les hommes âgés de 16 à 60 ans furent déportés vers un camp de travail à l’est à Rzeszów. Les 140 juifs restants, principalement des femmes, des vieillards et des enfants furent confinés ans un ghetto à Zawiercie Łazach (région de Katowice). La synagogue fut incendiée en 1940 puis démantelée.
Certains juifs survivants retournèrent à Skoczów après la fin de la guerre.

Le cimetière fut établi en 1891. Auparavant, les juifs étaient inhumés dans la commune voisine de Cieszyn. Les nazis dévastèrent le cimetière durant la guerre et la plupart des tombes furent réutilisées à la cimenterie des frères Schancer. Des tombes furent encore utilisées après la guerre comme matériaux de construction. Une cinquantaine de tombes était encore visibles après la guerre. Après le départ des derniers juifs, le cimetière tomba à l’abandon. En 1970, un projet de liquidation du cimetière fut étudié en vue de créer un parc mais par chance il n’aboutit pas. Grâce à l’intervention de Leopold Rosenthal, certaines pierres tombales purent être récupérées à la cimenterie et sauvées en 1958. En 1996, le cimetière fut restauré grâce à des membres de l’association des juifs de Skoczów et une fondation travaillant sous les auspices des ministères de la République de Pologne. Un mémorial fut édifié à l’initiative d’anciens juifs de Skoczów et de leurs descendants en 1997.

Année de la visite: 2006
Remarques:
Le cimetière est situé à la sortie de la ville non loin du cimetière catholique mais de l’autre côté de la route nationale. Un portail représentant une menorah entourée de deux lions en garde l’entrée. Le cimetière est parfaitement entretenu. Les pierres tombales qui ont pu être sauvées ont été agencées autour d’une étoile de David qui a été dessinée sur le sol. Une plaque à la mémoire des juifs de Skoczów écrite en polonais, en allemand et en anglais a été édifiée en son centre.
Les coordonnées notées en haut ont été définies d’après la localisation dont je me souviens, toujours est-il qu’elles sont approximatives mais néanmoins très localisées.

Visiter le site Web de la ville de Skoczów