Présentation du cimetière juif de Trzebinia

Trzebinia (Nom yiddish: Chaben)  
Małopolskie - (Voïvodie de Petite Pologne) 
Adresse: ul. Słowackiego  
 Latitude:  50° 9'18.17"N - Longitude: 19°28'14.55"E
 Nombre de tombes: environ 600
Histoire:
Des premiers marchands juifs ont fait leur apparition à Trzebinia durant le moyen-âge car la ville se situait sur la route commerciale Prague, Cracovie, Kiev, mais c'est dans la première moitié du XVIIIème siècle que les juifs ont commencé à s'installer à Trzebinia. La présence la plus ancienne de juifs dans les environs est attestée en 1317 dans la ville voisine de Olkusz. En 1783, il y avait 96 juifs qui résidaient en ville dans 11 maisons situées autour de la place du marché. Dépendant de l'organisation religieuse juive de Olkusz, les juifs de Trzebinia s'organisèrent de manière indépendante dès la fin du XVIIIème siècle. Trzebinia s'est vraiment développée dès le début du XIXème siècle. En 1870 la population juive représentait moins de 10% de la population totale, ils travaillaient essentiellement dans le commerce et la distillation. La vie s'organisa autour du marché avec des ateliers, une yeshiva et un mikveh. En 1920 on comptait 513 familles juives, soit 15% de la population. L'année suivante, les autorités juives de Trzebinia comprenaient 8 personnes et 8 suppléants qui étaient dirigés par un rabbin. Les nazis entrèrent à Trzebinia dès le début de la guerre et la première "aktion" eu lieu le 5 septembre 1939 lorsque 87 juifs originaires de Chrzanów et de Jaworzno furent tués sur place. De nombreux autres subirent le même sort par la suite durant cette période. Entre 1939 et 1940, les juifs furent exclus progressivement de tous les postes administratifs. En 1941, les juifs de Trzebinia furent déplacés vers le ghetto de la ville voisine de Chrzanów d'où ils furent déportés vers Auschwitz lors de sa liquidation en février 1943. 170 juifs survécurent à la guerre. Aujourd'hui, la communauté juive de Trzebinia est représentée par 2 personnes, Elimelech Gross et Mosze Klagsbald. Le terrain du cimetière actuel fut acquis par la communauté juive à la fin du XVIIIème siècle et le cimetière fut établi en 1815. La plus ancienne tombe date de 1780 et la plus récente de Dawid Ela Markowicz date de 1942. Auparavant, les juifs de Trzebinia étaient enterrés dans la ville voisine de Olkusz. Le cimetière fut ceint d'un mur en pierres en 1902. Le cimetière est organisé autour de la section des femmes lorsqu'on entre sur la gauche, des hommes à droite puis des religieux (cohen) ainsi que des membres éminents de la communauté. Un petit bâtiment (Ohel) abrite les tombes de 4 personnes éminentes (Tsadik) dont le premier rabbin de la communauté. Une restauration importante du cimetière eu lieu en 1980 à l'initiative de Zelig Rabinowicz et de sa famille après une visite du cimetière. Depuis, le cimetière est minutieusement entretenu. Ces dernières années, un groupe de jeunes juifs venus d'Australie ont procédé à la conservation de tombes et la mise en peinture de certaines calligraphies hébraïques. Quelques traces de polychromies peuvent être observées sur certaines pierres tombales. Un petit cimetière existait près le la synagogue Szul en centre ville. Année de la visite: 2011
Remarques:
On est de suite saisi par le parfait entretien du cimetière. Son accès est normalement fermé mais lors de mon passage, son gardien, un polonais catholique à la retraite du nom de Andrzej Kostka m'accueille et me fait la visite. C'est en grande partie à lui que l'on doit la préservation et le travail continuel de maintien en état du cimetière. Du reste, il procède à des travaux d'entretien sur le Ohel lors de mon passage. Une petite plaque est apposée juste derrière la grille d'entrée avec ses coordonnées pour toutes les personnes qui souhaitent entrer et visiter le cimetière. Autres liens à découvrir pour le site de Trzebinia :   Synagogue   Sous-camp
Visiter le site Web de la ville de Trzebinia