Présentation du cimetière juif de Turek

Turek (Nom yiddish: Turek)  
Wielkopolskie – (Voïvodie de Grande Pologne) 
Adresse: ul. Witolda Lutosławskiego 
 Latitude: 52° 2’14.52″N – Longitude: 18°29’5.67″E
 Nombre de tombes: 50
turek
Histoire:
La première présence de juifs à Turek remonte à une période intermédiaire dans l’établissement des juifs dans les villes de Pologne puisque 16 familles étaient recensées en 1821, cependant leur arrivée remonte à la fin du XVIIIème siècle, vers 1798.
A cette époque, les juifs étaient inhumés dans la commune voisine de Dobra.
En 1830, une épidémie de choléra décima une partie de la population juive.
Une synagogue fut édifiée en 1857.
Tout au long du XIXème siècle, leur présence se développa fortement, notamment grâce au développement de l’industrie textile. Ainsi la population juive passa de 82 personnes en 1823 à plus de mille en 1867. Jusqu’à la première guerre mondiale, cette population juive tripla.
Une des grandes figures contemporaines de Turek était le sculpteur Henoch Heinrich Glicenstein.
Les juifs, comme dans toutes les villes de Pologne concentraient leurs activités dans le commerce ainsi que dans des manufactures.
En 1863, des juifs de Turek participèrent à l’insurrection polonaise de 1863.
En 1878, un incendie détruisit 40 maisons juives. En 1889, les paysans attaquèrent des marchands juifs et dérobèrent leurs biens.
Durant le XIXème siècle se développèrent de nombreuses structures sociales et éducatives dans la communauté juive ainsi que divers mouvements politiques qui restèrent très actifs jusqu’à l’entrée en guerre.
En 1920, on dénombrait 138 commerces et ateliers (confection, textile, alimentation, tannerie, maçonnerie, métallurgie). Un nouveau Heder, une crèche, une école élémentaire, des associations sportives virent le jour.

A l’entrée en guerre, on dénombrait 2216 juifs à Turek, soit 22,5% de la population.
Les juifs furent réquisitionnés pour reconstruire le pont sur la Warta qui avait été détruit par l’Armée polonais et pour réparer les routes. En novembre 1939, 700 juifs furent confinés dans la
synagogue puis envoyés à Koło où de là ils furent déportés vers Bochnia dans le sud du pays.
Un ghetto fut établi en juillet 1940 dans lequel furent concentrés plus de 5000 juifs de Turek et des communes avoisinantes. Un Judenrat fut nommé avec à sa tête Herszel Zimnawoda. Durant l’été 1940, presque une centaine de juifs furent envoyés vers un camp de travail dans la région de Poznań. En 1940, il restait encore 1750 juifs à Turek. Le ghetto fut liquidé en octobre 1941 et la population fut exterminée dans le camp d’extermination de Chełmno nad Nerem situé à
une douzaine de kilomètres au nord-est.

Cimetière

Le cimetière est localisé au nord de la ville, il a été établi au début du XIXème siècle. La dernière inhumation est intervenue en 1939.
Le cimetière fut fermé en mai 1941 et son démantèlement fut entreprit par les nazis et se termina au printemps 1943. Le terrain resta en l’état jusqu’en 2003 date à laquelle un portail, une clôture et un lapidarium furent érigés. L’inauguration du mémorial du cimetière restauré intervint en 2005 sous la houlette des autorités locales et d’associations juives israéliennes. Les vestiges de pierres tombales visibles proviennent du musée de Konin.

Lapidarium de Chełmno nad Nerem

Localisation : 52° 9’11.09″N 18°43’22.89″E
Nombre de pierres tombales : environ 80.
A proximité du site d’extermination de Chełmno, un lapidarium a été érigé avec des pierres tombales des bourgades de la région dont une partie en provenance du cimetière juif de Turek.

Année de la visite: 2013
Remarques:
Un portail ornée d’étoiles de David ferme l’accès au cimetière restauré. Un mémorial en forme de pierre tombale juive est érigé en son milieu.
Des morceaux de pierres tombales juives retrouvées ont été agencées autour du mémorial.
Une plaque commémorative a été apposée sur un rocher en granit à l’entrée à la limite du cimetière.
Le cimetière retrouvé est parfaitement entretenu.

Autre lien à découvrir pour le site de Turek :
  Synagogue

Visiter le site Web de la ville de Turek