Présentation du cimetière juif de Zamość

Zamość (Nom yiddish: Zamoshtch)  
Lubelskie - (Voïvodie de Lublin) 
Adresse: ul. Prosta 
 Latitude:  50°43'9.92"N - Longitude: 23°15'59.85"E
 Nombre de tombes: environ 200
Histoire:
La première communauté juive de Zamość remonte à 1583 et le décret d'installation fut accordé en 1588, soit 6 années après la création de la ville. Le quartier juif se développa autour du marché au sel avec la venue de juifs séfarades en provenance d'Espagne, d'Italie et de Turquie. Ils développèrent le commerce des pierres précieuses, des épices et des objets de décoration et d'art. Il s'agissait à cette époque de la seule communauté juive séfarade présente dans le Royaume de Pologne. La communauté se développa durant la seconde moitié du XVIIème siècle, notamment avec l'arrivée de nombreux juifs en provenance de Volhynie (nord-ouest de l'actuelle Ukraine) etd e Russie qui fuyaient les terribles pogroms menés par le cosaque Chmielnicki. De fait, la communauté ashkénaze se développa fortement au détriment des séfarades qui perdirent leur monopole économique. Par la suite, les juifs séfarades purent créer leur propre communauté, certains émigrèrent et d'autres se mêlèrent à la communauté ashkénaze. A la fin du XVIIIème siècle Zamość devint le centre du mouvement Haskalah, un mouvement de pensée inspiré des lumières et originaire d'Allemagne, qui également promeut l'éducation, l'apprentissage, les relations entre communautés. Au cours du XIXème siècle, la communauté juive hassidique connue un très fort développement. Durant l'entre-deux guerres, la communauté juive de Zamość représentait pratiquement la moitié de la population avec plus de 9000 âmes. Ils vivaient dans le quartier historique juif et un autre nouveau quartier à l'extérieur de la ville. Leur impact économique était extrêmement important, pratiquement toutes les sociétés commerciales étaient juives, ils étaient majoritaire dans la distribution alimentaire et l'industrie du vêtement, du bois et l'industrie métallurgique. On trouvait également tout un tissu d'activités artisanales comme les cordonniers, les tailleurs, les chapeliers, les boulangers, les tailleurs, les fourreurs, les charpentiers, les bijoutiers... Sur le plan politique, on assista à une lutte entre les tenants du sionisme et les orthodoxes. Toutes les tendances politiques étaient représentées, les orthodoxes du Agudat, les sionistes, les Bundistes, les communistes et les juifs assimilés. A l'entrée de la guerre, 12 500 juifs vivaient à Zamość. Face à l'avancée allemande, les deux-tiers émigrèrent vers l'URSS. En 1941, les 4000 juifs restés en ville durent se rassembler dans le nouveau quartier ou un Judenrat et un ghetto furent établis. Des juifs en provenance du Reichsgau Wartheland (Warta-Vistule, voïvodie actuelle de Grande Pologne), d'Allemagne et d'Autriche furent déportés vers le ghetto de Zamość, la population du ghetto s'éleva à 7300 personnes. Le 11 avril 1942 débuta la première déportation qui furent envoyées vers le camp d'extermination de Bełżec. Placé sur la voie de communication vers Bełżec, le ghetto de Zamość devint un ghetto où transitèrent de nombreux juifs. La dernière déportation intervint en octobre 1942 lorsque les 4000 juifs restants de Zamość rejoignirent à pied le ghetto d'Izbica d'où ils furent ensuite envoyés vers les camps d'extermination de Bełżec et de Sobibór. A la fin de la guerre, 224 juifs vivaient à Zamość mais ils n'étaient plus que 5 en 1947. Les autres, émigrèrent. La plupart des survivants sont ceux qui avaient émigrés en URSS à l'entrée de la guerre. Le nouveau cimetière fut établi en 1907. Le dernier enterrement orthodoxe eu lieu en 1941. Le monument actuellement visible fut érigé en 1950 et la grille installée en 1991. Année de la visite: 2006
Remarques:
L'ancien cimetière est aujourd'hui constitué par un mémorial et un lapidarium constitué d'anciennes pierres tombales brisées durant l'holocauste. Des bougies attestent du passage de visiteurs venus d'Israël. Le documentaire There was once our home (C'était une fois notre maison/Tam był kiedyś dom) polonais réalisé en 2011 par Ewa Szprynger retrace toute la riche histoire des juifs de Zamość. Il a été présenté lors du 8ème festival du film juif de Varsovie en 2012.
Le documentaire ici Autre lien à découvrir pour le site de Zamość :   Synagogue
Visiter le site Web de la ville de Zamość