Les racines juives de John Kerry

D’un Comté d’Irlande à une famille américaine

Le sénateur John Kerry vient d’être nommé à la tête du département d’État en remplacement de Hillary Clinton.

Parallèlement à des racines françaises puisque Brice Lalonde (ancien Ministre de l’environnement sous l’ère Mitterrand) est l’un de ses cousins germains, John Kerry a des racines juives.

John Kerry - Photo Domaine Public
John Kerry - Photo Domaine Public
Son arrière grand-père, Benedikt Kohn (Cohen), est né en 1824 en Moravie (Europe centrale) et exerçait le métier de maitre brasseur.
Après la mort de son mari en 1876, sa seconde femme Mathilda (Fränkel) parti pour Vienne avec ses deux fils Fritz et Otto, et sa fille Ida. Afin d’échapper à l’ambiance antisémite qui sévissait déjà à Vienne à cette époque, Fritz et Otto se convertirent au christianisme. Ils changèrent de nom et pour ce faire pointèrent au hasard un endroit sur un atlas qui indiqua un lieu, le comté de Kerry en Irlande. Son grand-père Fritz (Fred Kerry) émigra ensuite aux Etats-Unis.
Des membres plus ou moins éloignés de ses ancêtres sont enterrés dans le cimetière juif de Głogówek (anciennement Oberglogau avant la guerre) dans le sud de la Pologne.
Pour les visiteurs de passage à Głogówek, c’est dans le château que Beethoven termina l’écriture de sa 4ème symphonie.

Sources : judaism.about.com