Marre qu’on parle de la Shoah ? Moi non !

Yiddishland, kézako ?

A l'occasion de la commémoration de la Shoah en Israël et de la décision des autorités de ce pays d'aborder le thème de la Shoah dès la maternelle et la lecture de quelques autres articles de ces derniers jours autour de ce sujet, je jette un œil sur les commentaires de certains articles dans la presse française et je lis les sempiternelles rengaines sur l'arithmétique entre les génocides, les palestiniens et les bourreaux israéliens, le business autour de la Shoah...

Je voudrai simplement rappeler une chose ici.
Même si de terribles génocides sont malheureusement intervenus depuis la seconde guerre mondiale; les rwandais, ils sont toujours au Rwanda, les arméniens, ils sont toujours en Arménie, les cambodgiens, ils sont toujours au Cambodge...
Par contre, les juifs d'Europe centrale, hormis quelques rares communautés, c'est fini, c'est terminé !
Ils ont définitivement disparus !
Le Yiddishland n'est plus qu'une ombre, le peuple n'existe plus, la culture n'existe plus, le yiddish, leur langue a disparu du paysage.

J'aimerai sincèrement que beaucoup comprennent et assimilent cette petite différence fondamentale. Cette singularité de l'histoire qui fait que, grâce ou plutôt à cause d'une organisation politique, militaire, administrative et industrielle, organisations mûrement mises en place et exécutées, le génocide des juifs d'Europe centrale se singularise de tous les autres car tout un peuple a définitivement disparu au cours du XXème siècle.
Depuis bientôt 40 ans que l'on enseigne la Shoah dans les écoles françaises, je me demande où on va...

Nota: Pour ce qui concerne l'enseignement de la Shoah dans les écoles maternelles israéliennes, disons plutôt une approche du sujet d'après ce que j'ai compris, je présume que la chose a été mûrement pensée et réfléchie et je m'estime mal placé pour exprimer une quelconque opinion sur ce sujet éducatif précis que j'ignore. Disons que je fais confiance au peuple juif dans l'éducation de ses enfants comme il savait du reste déjà le faire dans les shtetl du Yiddishland pour ses jeunes enfants.

Nota 2: pour ceux qui ne comprennent pas le mot yiddishland, Wiki est ton ami !
Enfants juifs dans un heder - Pologne
Enfants juifs dans un heder (école élémentaire traditionnelle) en Pologne avant la guerre - Photo © Yad Vashem