Mieczysław Jędruszczak, gardien de l’histoire

Le combattant pour la mémoire

Mieczysław Jędruszczak devant le mur du ghetto
Mieczysław Jędruszczak devant le mur du ghetto - Photo Krzysztof Bielawski (Cliquer pour agrandir)
Si aujourd'hui vous pouvez découvrir les 2 dernières sections du mur du ghetto à Varsovie, c'est grâce à un polonais, monsieur Mieczysław Jędruszczak qui vient de s'éteindre avant l'âge de 95 ans. Engagé dans la résistance polonaise durant la guerre, il fut ensuite interné dans un camp soviétique (tel fut le sort de très nombreux résistants polonais anti-communistes). Après la guerre, il s'est intéressé au sort des soldats juifs qui furent déportés durant l'hiver 1940 depuis Lublin jusqu'à Biała Podlaska et à la marche qu'ils durent endurer durant laquelle de nombreux moururent d'épuisement ou furent exécutés. Il refit le même chemin 30 ans plus tard à la recherche de témoignages qu'il décrivit dans un article. Son emblématique combat contre la destruction des derniers vestiges du mur du ghetto de la rue Sienna intervint dans les années 1970. Depuis ces 2 sections de murs ont été classées et protégées, et sont devenues le symbole même de la tragédie du ghetto de Varsovie, l'un des ultimes vestiges pour ne pas dire le dernier. Découvrir le mur du ghetto de la rue Sienna.