Présentation du cimetière juif de Prudnik

Prudnik (Nom allemand: Neustadt)  
Opolskie - (Voïvodie d'Opole) 
Adresse: ul. 40 Kolejowa 
 Latitude: 50°19'41.42"N - Longitude: 17°34'30.02"E
 Nombre de tombes: 140
Histoire:
Des historiens avancent des dates assez anciennes pour déterminer la première présence de juifs à Prudnik, soit au début du XIVème siècle ou durant la première moitié du XVème siècle. Le développement du commerce dans la communauté généra des tensions ainsi que des pogroms qui s'étendirent dans toute la Silésie. De fait, la ville fut déclarée De non tolerandis judaeis alors que les autorités du Duché de Opole et la ville de Racobórz s'y opposèrent. 25 juifs quittèrent la ville en 1534. En 1535 une demande d'acquisition de terrain fut émise par la communauté afin d'établir un cimetière qui vit le jour en 1531. En 1540, une synagogue fut édifiée. Durant la seconde moitié du XVIème siècle, les juifs de Silésie durent quitter la ville, beaucoup d'entre-eux allèrent s'installer dans la ville voisine de Biała. Il leur fut également interdit de commercer à Prudnik. Durant le XVIIIème siècle, l'installation des juifs en Silésie fut très réglementée dans de nombreuses cités et toujours interdite à Prudnik. Ces fortes contraintes durèrent jusqu'en 1812, date de l'édit d'émancipation (droits civiques) proclamé par le roi Frédéric-Guillaume Ier de Prusse qui permis au juifs d'acquérir la nationalité prussienne à la condition d'avoir un nom complet et de parler allemand. Ils purent s'insaller et exercer leur profession. En 1828 on dénombrait 127 juif à Prudnik puis 146 en 1840. Samuel Frankel développa une activité de tissage de lin qui devint leader dans toute la Silésie et en Europe. Jusqu'en 1859, date à laquelle les juifs obtinrent un terrain en vue d'y établir un cimetière qui fut ouvert en 1860, les défunts étaient inhumés dans la localité voisine de Biała Prudnicka. 174 juifs résidaient à Prudnik en 1861, soit 2% des habitants de la ville. Une synagogue fut édifiée en 1877. Au tournant du XXème siècle, on assista a une émigration des juifs vers des grandes villes de Silésie comme Katowice et Wrocław (Breslau) ou Berlin. De fait, il ne restait plus que 114 juifs à Prudnik en 1910. L'usine de textile de Frankel employait alors 4000 personnes. Il participa au financement de nombreux bâtiments publics dans la ville. Avec l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933, les juifs furent exclus des postes dans l'administration, les associations et organisations diverses. La synagogue fut incendiée durant la nuit de cristal (1938) puis détruite. La famille Frankel du rétrocéder la direction de l'usine, les commerces et entreprises juives furent confisqués. Beaucoup de juifs quittèrent la ville, et à l'entrée en guerre ils n'étaient plus que 79. En 1942, la plupart furent déportés vers les ghettos situés dans le Gouvernement Général et on ne connait pas le destin des 10 derniers juifs qui restaient à Prudnik. Le site du vieux cimetière créé en 1541 est situé rue Wiejska. Il n'existe aucune trace visible aujourd'hui, le terrain où il se trouvait est localisé à l'est de la ville : 50°19'15.56"N 17°35'20.56"E Année de la visite: 2011
Remarques:
Contrairement aux autres cimetières juifs dévastés de Silésie, celui de Prudnik est resté quasiment intact malgré certaines dévastations d'après guerre. Le cimetière se trouve derrière l'église pentecôtiste Siloé, on y accède en entrant dans la cour du côté gauche de l'église. Les tombes de la famille Frankel sont toujours visibles dans le cimetière, la famille est à l'origine de la grande usine de tissage de lin et la création de nombreux bâtiments dont la synagogue. Autre lien à découvrir pour le site de Prudnik :   Synagogue
Visiter le site Web de la ville de Prudnik