Présentation du cimetière juif de Suwałki

Suwałki (Nom yiddish: Suvalk)  
Podlaskie - (Voïvodie de Podlachie) 
Adresse: ul. Zarzecze 
 Latitude: 54° 5'47.62"N - Longitude: 22°55'6.77"E
 Nombre de tombes: environ 10
Histoire:
On ne dispose pas de données précises en terme de date quant à la première installation de juifs à Suwalki, cependant ils furent autorisés à s'établir dans la nouvelle ville de Suwałki dans une rue réservée pour eux, vers le milieu du XVIIIème siècle, mais ils furent expulsés de la ville par la suite. Le premier document qui mentionne une communauté juive date de 1808 date à laquelle 44 juifs étaient recensés. La communauté créée en 1820 se développa pour atteindre 1209 âmes en 1827, soit 30% de la population. Une synagogue en briques fut édifiée en 1820-1821 ainsi qu'une école religieuse. En 1865 les juifs représentaient 63% de la population et la ville devint un important centre de la vie juive en Pologne et également un centre très actif du mouvement sioniste. Au début du XXème siècle s'organisa à Suwałki un mouvement des travailleurs juifs. Il y avait 13 000 juifs en 1908 cependant on assista à une importante émigration vers les États-Unis, la Suède et l'Afrique du sud, de fait la population juive tomba à 5811 individus en 1921. Cette émigration était consécutive à une augmentation des problèmes économiques et à la montée de l'antisémitisme. Une nouvelle immigration de juifs en provenance de Russie, de Lituanie et du nord de la Biélorussie compensa quelque peu cette émigration précédente. L'activité économique se concentrait essentiellement autour du commerce ainsi que de l'industrie ce qui permit un développement substantiel de la situation économique de la ville durant l'entre-deux guerres. La vie de la communauté juive était très active tant sur le plan politique que religieux. On dénombrait 27 maisons de prières, des cheder, une école polono-juive et une yeshivah ainsi que de nombreuses associations sportives et culturelles. Avec la montée de l'antisémitisme dans les années 1930, on assista à une deuxième vague d'émigration, notamment vers la Palestine. A l'entrée en guerre on dénombrait environ 6000 juifs à Suwałki. 3000 d’entre-deux s'enfuirent vers l'URSS et d'autres pays de l'est. 2000 juifs de Suwałki furent déportés vers les ghettos de Biała Podlaska, de Łuków et de Międzyrzec Podlaski ainsi que vers d'autres destinations. Les juifs restants, âgés, malades, handicapés furent tués. Un petit groupe de juifs revint s'installer à Suwałki après la guerre, en 1957, ils étaient encore 11. Le cimetière a été établit en 1825 et a été entièrement dévasté durant la seconde guerre mondiale. Une partie des pierres tombales a été utilisée pour la construction d'une piscine. Un lapidarimum a été érigé en 1990 par des descendants de juifs de Suwałki, certaines pierres tombales proviennent de la piscine qui avait été démantelée en 1973. Natan Adelson, le dernier juif de Suwałki né avant la guerre a été inhumé en décembre 2010. Année de la visite: 2006
Remarques:
Suwałki est le seul endroit que j'ai visité jusqu'ici où le cimetière juif est mitoyen d'un cimetière chrétien, d'un cimetière orthodoxe et d'un cimetière musulman. Ce qui témoigne de la richesse culturelle qui pouvait régner avant la guerre. Le cimetière est entretenu. En 2009, les jeunes acteurs du Teatr Plama Form Czarno-Białych organisent un spectacle de rue à travers la ville sur les anciens lieux de vie de la communauté juive disparue. Voir une vidéo (pl) et des photos de cette représentation originale. Le dernier ascendant direct de l'ancienne Ministre Nathalie Kosciuszko Morizet, Abraham Salomon Kosciuszko, un marchand juif, était originaire de Suwałki (source wikipedia).
Visiter le site Web de la ville de Suwałki