Présentation du Mikveh de Białowieża

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/17/d448489574/htdocs/SG_ShAbBaTgOy_GS/wp-content/themes/twentysixteen/functions.php on line 1277
Białowieża (Nom allemand: Bialowies)  
Podlaskie – (Voïvodie de Podlachie) 
Adresse: Waszkiewicz 38 
(DMS) Latitude: 52°42’2.50″N – Longitude: 23°51’16.04″E
(DD)  Latitude: 52.70013888 – Longitude: 23.85445555Białowieża

Histoire:
L’installation des premiers juifs à Białowieża remonte vers le milieu du XIXème siècle lorsque la petite ville était sous domination russe. Leur présence fut rendue possible grâce à l’exploitation et le commerce du bois, l’édification du palace du Tsar et la construction de la ligne de chemin de fer qui permettait de relier la grande ville de Białystok avec celle de Hajnówka située plus à l’est.
En 1917 on recensait 80 juifs en ville et la population se développa jusqu’à atteindre 400 personnes peu de temps avant la seconde guerre mondiale. Ils étaient principalement établis sur la grande rue principale où se trouvaient la synagogue et une maison de prières.
Les juifs de Białowieża étaient enterrés dans le cimetière de Narewka et plus tard dans celui de Prużana distant de 50 kilomètres plus à l’est, aujourd’hui en Biélorussie. Il est à peu près certain que les juifs étaient orthodoxes (Misnagdim).

L'ancien mikveh de Białowieża
L’ancien mikveh de Białowieża (Cliquer pour agrandir) Photo www.shabbat-goy.com
Nombre de juifs tenaient des boutiques et des ateliers le long de la rue Stoczek (actuelle rue Waszkiewicza), l’artère principale de la ville. Les enfants juifs fréquentaient le heder, l’école juive élémentaire. Durant l’entre-deux guerre avec le développement de la communauté, on construisit également une grand école juive en 1936-1938 (partiellement achevée à la guerre) et un mikveh aux alentours de la synagogue. Les enfants juifs suivaient les cours au heder, puis à l’école publique avec les écoliers biélorusses et polonais.
Les juifs vivaient en bonne entente avec ces deux communautés.
Les russes occupèrent la région du début de la guerre jusqu’en juin 1941. Durant cette période, les boutiques et ateliers juifs furent fermés et les juifs employés dans une coopérative installée dans la synagogue. La plupart des habitants furent déportés vers l’est comme des centaines de milliers de polonais durant cette période.
En août 1941, les allemands déplacèrent les juifs de Białowieża vers le ghetto de Prużana. Auparavant, le 2 août, les allemands exécutèrent 32 personnes sur le site de Biały Lasek à quelques kilomètres de Białowieża, dont 6 juifs. Le 10 août, le même bataillon exécuta 77 juifs âgés entre 16 et 45 ans dans une forêt proche du village de Podolany. Sur le même site, d’autres exécutions de 486 polonais, russes et biélorusses survinrent durant la période 1941-1943.
Le ghetto de Prużana fut liquidé en janvier 1943 et tous les juifs furent déportés vers le camp d’Auschwitz.
L’école juive fut démantelée et le bois revendu fut réutilisé pour construire une école dans le village de Tereminski située quelques kilomètres à l’ouest de Białowieża.

La synagogue

Adresse : rue Waszkiewicz 38.
Au milieu du XIXème siècle, le rabbin de Białowieża était Jacob Mejer Halperin, c’était le beau-père du rabbin de Zabłudów, Jossele. Il succéda au rabbin wem>Meyer qui était à la tête de la communauté juive de Jałówka, une bourgade située plus au nord.
La synagogue en bois fut édifiée vers 1910 sur un terrain appartenant à la communauté juive. Elle avait des dimensions de plus de 8 mètres sur 11 mètres, pour une hauteur de 5 mètres. L’un des fondateurs était Aaron Feldbaum. Elle ressemblait aux maisons avoisinantes sauf qu’elle comportait 3 grandes ouvertures verticales sur chaque longueur. Elle était en retrait de la rue principale, possédait 2 ouvertures, une donnant vers la rue et l’autre au sud vers la rivière. La salle de prières était décorée et elle possédait une bimah.
Durant l’occupation soviétique entre fin 1939 et juin 1941, les commerces et ateliers juifs furent fermés et ces derniers furent employés dans la synagogue qui fut transformée en coopérative de confection. A l’arrivée des allemands en 1941, elle fut dévastée puis tranfsormée en entrepôt. Tous les objets de culte furent jetés à l’extérieur puis brulés. Les élévations intérieures richement décorées furent repeintes.
Après la guerre, la synagogue resta inutilisée. Une coopérative privée fit une demande à la communauté juive de Białystok afin de leur rétrocéder la synagogue pour l’utiliser comme entrepôt. La communauté déclina l’offre et la céda à la coopérative paysanne locale. Le bâtiment était déjà endommagé à 50%. Elle fut remise en état et fonctionna jusque dans les années 1960, date à laquelle elle fut démantelée. Des traces de ses fondations sont encore visibles aujourd’hui.

La maison de prières

Adresse : rue Waszkiewicz 61.
On ignore la date exacte de son établissement, c’était une maison en briques donnant sur la rue Stoczek, actuellement Waszkiewicz, au numéro 61. L’étoile de David qui était visible au niveau supérieur de la façade fut effacée après la guerre lors du changement de propriétaire.

Le mikveh

Vue de l'ancien site  des bâtiments de la communauté juive. L'ancien mikveh sur la gauche
Vue de l’ancien site des bâtiments de la communauté juive. L’ancien mikveh sur la gauche (Cliquer pour agrandir) Photo www.shabbat-goy.com

Le mikveh fut édifié dans le complexe de la synagogue, côté sud, vers la rivière. Durant l’entre-deux guerres, un certain Bajko (ou Berko) administrait le lieu. D’après des témoignages d’habiatnts d’avant-guerre, il semble qu’elle était aussi utilisée par des goys.
Durant la guerre, un forgeron restaura le lieu et y installa sa forge. Elle appartient depuis à un particulier.

Année de la visite: 2017
Remarques:
La petite ville de Białowieża (la tour blanche) est située à quelques kilomètres de la frontière biélorusse. Elle borde le grand parc national et la réserve, l’une des dernières forêts primaires d’Europe qui abrite des bisons d’Europe (żubr). Longtemps les rois en ont fait une réserve de chasse, ce qui permit sa préservation.

Pendant la guerre, Hermann Göring souhaitait faire de cet endroit la plus grande réserve de chasse en Europe. La forêt devint un lieu de clandestinité pour la résistance et fut classée parc national en 1947. Elle est enregistrée au patrimoine mondial de l’UNESCO dans le cadre du programme MAB (Programme sur l’homme et la biosphère).



Visiter le site Web de la ville de Białowieża