Symbole de la couronne

La couronne de la Renommée

La représentation symbolique de la couronne sur les tombes juives indique que le défunt ou la défunte faisait œuvre de piété et d'une connaissance de la Torah et d'autres ouvrages religieux du judaïsme.

Pirkeï Avot est un traité talmudique qui contient des recommandations éthiques et morales qui a été rédigé par des sages de l'ancien temps dont le but est un travail de réflexion sur sa personnalité et son comportement. Il est composé de 6 chapitres.
La référence aux couronnes est présentée dans le chapitre 4-13 et a été rédigée par le Rabbi Chimon Bar Yo'hai. Il précise qu'il existe trois couronnes: la couronne de la Torah, la couronne de la prêtrise et la couronne Royale. Il ajoute que cependant, la couronne de la renommée les surpasse toutes.
Cette Mishna signifie que l'étude de la Torah doit amener à un développement personnel de la connaissance mais que cette connaissance ne doit pas se limiter à l'individu mais doit être ouverte au sein de la communauté à travers sa diffusion et le partage de l'enseignement de la Torah.

On parle donc de la couronne de la renommée en référence à cette ouverture personnelle de l'enseignement de la Torah vers les autres.

Plus généralement, la couronne de la renommée peut être assimilée à la couronne de la Torah qui habille les rouleaux sacrés de la Torah à la synagogue. La couronne est donc une référence directe à la Torah, à son étude et à son enseignement.
Le défunt dont la tombe est ornée d'une couronne avait acquis une connaissance de la Torah et d'autres écrits. Cette couronne est souvent associée à d'autres symboles comme les lions, les livres, les chandeliers pour les femmes.
La couronne orne également les tombes de rabbins.
La couronne peut être également symbolisée par une couronne de lauriers, elle peut aussi être renversée, signe de la disparition, de l'interruption de la vie. (voir diaporama ci-dessous).

[Retour à l'index]