Rigolades dans la chambre à gaz

Création vs banalisation

Dans le cadre de l'exposition Poland – Israel - Germany: The Experience of Auschwitz, présentée actuellement au Musée d'Art Contemporain de Cracovie, une installation vidéo qui met en scène des gens nus dans une chambre à gaz jouant au chat et à la souris sème la controverse (c'est le moins qu'on puisse dire). Le centre Wiesenthal a émis une protestation officielle auprès du ministre des affaires étrangères polonais pour dénoncer une banalisation de l'holocauste (tu m'étonnes).
Artur Żmijewski
Artur Żmijewski, "Berek", courtesy of the Foksal Gallery Foundation
L'ambassade d'Israël en Pologne, qui est également partenaire de cette exposition (??), a également demandé à ce que l'installation soit retirée. Déjà présentée précédemment dans d'autres lieux, elle avait fait l'objet des mêmes protestations et demandes de retrait. Je vois d'ici les défenseurs de la liberté d'expression et de création vent debout contre la réaction. Bon, vous aurez compris que c'est pas mon truc. Mais alors pas du tout. La création... le machin avec des images est une idée de Artur Żmijewski. Ne connaissant pas l'animal, je ne jugerai donc pas le reste de son travail qui je l'espère est un peu plus créatif (le mot est lâché). L'exposition présente également les œuvres d'autres créateurs polonais, israéliens et allemands. Nota: la chambre à gaz est factice pour en rassurer certains. Faut pas charrier non plus. Page de l'exposition sur le site du Musée d'Art Contemporain de Cracovie - Mocak. Lien vers un ancien article présentant le Lego Concentration camp de Zbigniew Libera et le Untitled (Arbeit Macht Frei) de Jonathan Horowitz, vus en 2013 au Musée d'Art Moderne de Varsovie.