Roman Vishniac, arpenteur d’un monde en sursis

Des images pour se rappeler les disparus

On connait peu Roman Vishniac (1897-1990) pour ses photos prises lors de séjours en France avant et après la guerre, comme celle présentée ci-dessous qui met en scène des boules de pétanque*.
* pieds tanqués - pieds joints.

Roman Vishniac - Pétanque
Roman Vishniac - Pétanque (Cliquer pour agrandir) © Mara Vishniac Kohn, courtesy International Center of Photography
Né dans une famille juive de Russie en 1897, Roman Vishniac émigre à Berlin après la révolution bolchevique. Passionné depuis sa jeunesse de photographie, il développe des compétences en tant que photo amateur parallèlement à des études de biologie, domaine où il développera également des techniques liées à la photographie microscopique.
Au milieu des années 1930, il est commissionné par l'American Jewish Joint Distribution Committee afin d'immortaliser sur pellicule les communautés juives d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est. Il reviendra de ses voyages avec une collection unique de clichés du Yiddishland aujourd'hui disparu.
C'est en 1983 qu'une sélection de ces photos saisies avant guerre seront éditées dans le magnifique ouvrage A Vanished World (Un monde disparu).
Roman Vishniac - Juifs d'Europe de l'est
Roman Vishniac - Juifs d'Europe de l'est (cliquer pour agrandir) © Mara Vishniac Kohn, courtesy International Center of Photography

Roman Vishniac
Roman Vishniac (Cliquer pour agrandir)
La collection complète des photos de Roman Vishniac repose aujourd'hui au Centre International de la Photographie à New York.

Une exposition en ligne est présentée où on peut découvrir ces photos uniques et bien d'autres inédites.

Aujourd'hui, le magnifique recueil de photographies de Roman Vishniac, Un monde disparu est difficile à trouver et mériterait bien une ré-édition.