Présentation de la synagogue de Cieszanów

Cieszanów (Nom yiddish: Tzieshinov)  
Podkarpackie - (Voïvodie de Basses-Carpates) 
Adresse: Skorupki 7 
 Latitude: 50°14'42.59"N - Longitude: 23° 7'41.22"E
La synagogue restaurée de Cieszanów
La synagogue restaurée de Cieszanów (Cliquer pour agrandir) - Photo www.shabbat-goy.com
Cieszanów
Cieszanów
Histoire:
Les premiers juifs se sont installés à Cieszanów dès le début du XVIIème siècle. En 1630, 23 familles juives habitaient la localité. En 1649, la ville fut détruite par les troupes de Bohdan Khmelnytsky lors du soulèvement des cosaques d'Ukraine, alliés aux Tatars de Crimée, contre la noblesse polonaise; Ces événements sanglants firent, selon les historiens, entre 60 000 et 100 000 victimes parmi les juifs, ainsi que chez les polonais et les uniates (confession orthodoxe et retournée dans le giron de l'église catholique). Une partie de la ville fut détruite par un incendie en 1672 qui atteint notamment la population juive. La communauté se développa et atteint plus de 1000 individus en 1857, soit près de la moitié de la population de la ville, elle possédait une synagogue et un cimetière. La synagogue aujourd'hui visible a été édifiée en 1889, vraisemblablement sur le lieu de l'ancienne synagogue édifiée au début du XVIIème siècle. Elle disposait d'une salle pour les femmes située au premier étage. Un centre hassidique fut créé à l'instigation de Dawid Halberstam, lui-même le fils d'un tzadik de Dynów. Cette même lignée de tzadik de la maison Halberstam ouvrit au XXème une maison de prières dans le quartier de Kazimierz à Cracovie. Lors de la première guerre mondiale, les troupes russes envahirent Cieszanów et détruisirent tous les commerces et ateliers juifs. La population juive déclina mais représentait malgré tout environ 42% de la population durant l'entre-deux guerres. La situation se compliqua pour les juifs durant les années 1930, la grosse majorité d'entre-eux se retrouvant sans emploi. A l'entrée en guerre, la ville se retrouva située à proximité de la ligne de partage entre l'Allemagne et l'URSS. Nombre de juifs s'enfuirent vers l'est. Un camp de travail fut établi à Cieszanów où plus de 3800 juifs furent rassemblés vers la fin 1940, avant sa liquidation. Un ghetto fut également établi aux alentours de la synagogue, qui fut dévastée par les allemands, où furent internés des juifs des villages avoisinants. Au début de l'année 1943, les juifs du ghetto furent exécutés dans des fosses communes dans la forêt de Wierzbica. Le cimetière juif fut entièrement dévasté et les tombes démantelées en 1940 et utilisée comme terrassement pour la route reliant Żuków à Zamch, au nord de Cieszanów. Les restes du cimetière ont été dégagés et une clôture édifiée à l'initiative de la Fondation Nissenbaum. Un Ohel a été édifié sur la tombe du tzadik Simche Ber Halberstam, le neveux de Dawid Halberstam. La synagogue fut transformée en entrepôt après la guerre puis laissée en l'état depuis les années 1990. Les élévations extérieures de la synagogue ont été remontées et rénovées ces dernières années et la restauration de l'intérieur est en cours de finition. Quelques rares fragments de polychromies sont encore visibles à l'intérieur de la salle de prière. Le bâtiment est aujourd'hui enregistré sur la liste des monuments. Année de la visite: 2017
Remarques:
Les ouvriers terminent leur journée lors de mon passage, j'en profite pour visiter la synagogue qui doit ouvrir en mai 2017. L'ancienne bâtisse en ruines et magnifiquement restaurée tranche radicalement avec les petits immeubles qui l'entourent, édifiés durant la période communiste dans l'ancien quartier juif disparu. La restauration de la synagogue a été menée par la Fondation pour la Préservation du Patrimoine Juif en Pologne (Fundacja Ochrony Dziedzictwa Żydowskiego).
Visiter le site Web de la ville de Cieszanów