Présentation de la synagogue de Koło

Koło (Nom allemand: Kohlo, Koyl, Kuyl, Warthbrücke) (Nom yiddish: Koil)  
Wielkopolskie – (Voïvodie de Grande Pologne) 
Adresse: ul. Kuśnierska 
 Latitude: 52°11’37.74″N – Longitude: 18°37’48.89″E
kolo
Histoire:
La première mention de juifs à Koło est très ancienne puisque elle remonte à 1429.
Dès le XVème siècle, une communauté était déjà établie et les juifs bénéficiaient des mêmes droits que les autres habitants. Dans la seconde moitié du XVIIème siècle, on dénombrait 24 juifs à Koło, puis 256 au milieu du XVIIIème siècle pour atteindre 561 en 1793.
La population juive se développa fortement durant le XIXème siècle, de plus de 1100 juifs durant la première moitié du XIXème siècle jusqu’à plus de 4000 en 1897. Ils jouèrent un rôle très important dans le développement économique de la ville; la moitié des activités commerciales étaient tenues par les juifs avec près d’une centaine d’entreprises (moulins, tanneries, manufactures de faïences, de briques, produits agricoles, textiles, volailles…).
C’est en 1909 que la population juive atteint son pic avec 5242 âmes, soit presque 56% de la population. De nombreuses organisations professionnelles s’étaient créées, ainsi que nombre de structures sociales, culturelles, sportives et politiques qui témoignaient d’une riche activité.
Les grandes représentations politique d’avant guerre présentes en Pologne étaient représentées à Koło comme Agoudat Israel le mouvement politique du judaïsme orthodoxe, le Bund, mouvement socialiste antisioniste, le mouvement marxiste et sioniste Poale Zion ainsi que des mouvements d’obédience communistes. Ces différents mouvements rentraient souvent en confrontation cependant le mouvement Poale Zion demeurait très influent.
Deux synagogues furent édifiées sur la place du nouveau marché.
Durant les années 1930, l’antisémitisme se développa comme dans le reste du pays avec la montée des mouvements nationalistes.
A l’entrée en guerre 1560 juifs vivaient à Koło soit 35% de la population. Les allemands entrèrent en ville le 15 septembre 1939 et réquisitionnèrent les juifs pour reconstruire le pont enjambant la Warta qui avait été détruit par l’Armée polonaise. La synagogue fut incendiée. La plupart de l’intelligentsia juive fut exécutée à cette période.
En décembre 1939, plus de 1300 juifs furent chassés de leurs maisons, temporairement parqués dans la petite synagogue qui n’avait pas été détruite, puis furent déportés vers des villes de la région de Lublin, principalement vers Izbica. Les maisons juives furent occupées par des populations allemandes (Volksdeutsche ) en provenance des régions de la Baltique. En 1940, un ghetto fut établi et en juin 1941 tous les hommes juifs furent déportés vers un camp de travail proche de Poznań. En août 1941 une centaine de filles furent déportées vers un camp de travail à Breslau. On dénombrait encore 3000 juifs en 1940 et 2000 en 1941.
Le ghetto fut liquidé en décembre 1941 et les 2300 juifs restants furent déportés vers le camp d’extermination de Chełmno.

Synagogue

Une synagogue fut édifiée entre 1763 et 1765. Quelques synagogues en bois avaient été édifiées jusqu’en 1860. Deux synagogues en dur furent construites durant la première moitié du XXème siècle. La plus grande synagogue fut incendiée et détruite par les nazis alors que la seconde fut préservée comme lieu de confinement de populations juives. Cette synagogue existait encore en 1945, elle fut démantelée après la guerre.
Un mémorial a été édifiée en 1989 non loin du lieu de la synagogue disparue après la guerre

Année de la visite: 2013
Remarques:
La synagogue se trouvait sur la nouvelle place du marché.
Le mémorial érigé en 1989 se trouve à une trentaine de mètres de l’emplacement de la synagogue disparue. Le portail est quelque peu endommagé et ne ferme plus.

Autre lien à découvrir pour le site de Koło :
  Cimetière

Visiter le site Web de la ville de Koło

La gare de Koło

La gare de Koło représentait un nœud ferroviaire pour la déportation des juifs vers le camp d’extermination de Chełmno. La plupart des convois arrivaient en gare de Koło et les juifs étaient transbordés des trains, quelques fois des Pullman de voyageurs vers des wagons de marchandises ouverts qui circulaient sur la voie ferrée à voie étroite qui se dirigeait non loin du site de Chełmno à Powiercie.
Le site d’extermination de Chełmno nad Nerem se trouve à moins de 10 kilomètres au sud-est de Koło.