Présentation de la synagogue de Tomaszów Lubelski

Tomaszów Lubelski  
Lubelskie – (Voïvodie de Lublin) 
Adresse: ul. Traugutta 
 Latitude: 50°27’7.36″N – Longitude: 23°25’0.10″E
Tomaszow Lubelski
Histoire:
Il semble que les juifs étaient déjà présents avant même la création de la ville de Tomaszów en 1621. En effet, elle fut établie sur le site des villages de Jelitów et de Rogoźno et les juifs étaient déjà présents là dès la fin du XVIème siècle. A cette période, c’est à dire vers 1595, existaient déjà un cimetière, une synagogue en bois et les juifs possédaient des maisons.
En 1630, la communauté juive fut établie.
En 1648, la ville fut occupée par les troupes cosaques de Bohdan Chmielnicki. De très nombreux habitants furent massacrés. On estime à 18 le nombre de familles juives qui survécurent sur les 205 initialement présentes.
Jusqu’à la fin du XVIIème siècle, la population se développa de nouveau entraînant un développement économique de la ville. L’activité des juifs évoluait essentiellement autour du commerce et de l’artisanat. Durant le XIXème siècle, la ville passa sous l’autorité autrichienne suite aux partages de la Pologne, puis du Grand Duché de Varsovie, puis sous l’autorité du Royaume du Congrès après la période napoléonienne, ensuite sous occupation autrichienne puis allemande jusqu’en 1918.
Durant le XIXème siècle, Tomaszów Lubelski devint un grand centre du judaïsme hassidique à travers quelques dynasties. Un Beth Midrash vit le jour ainsi que des maisons de prières. La population juive continua à se développer fortement, passant de 1156 personnes en 1827 à 3646 en 1897, soit plus de la moitié des habitants de la ville. De nombreuses institutions sociales furent créées.
A la fin du XIXème siècle, les juifs possédaient 18 manufactures. Au tournant du XXème siècle, les mouvements politiques sionistes se développèrent parallèlement aux institutions religieuses hassidiques. Des écoles et des heders ouvrirent.
En 1868 naquit Pinkas Singer, un rabbin de la commune et père du futur prix Nobel de Literrature Isaac Bashevis Singer.
En 1918, le Beth Midrash et 130 maisons juives furent détruits par un incendie. Durant ces années 1910, alors que la ville était sous autorité autrichienne et allemande, les juifs devinrent très actifs politiquement au sein des autorités locales.
En 1921, on dénombrait 4643 juifs, soit 65% de la population. Il s’agissait surtout de juifs hassidiques et on dénombrait plus de 6000 juifs au début de la guerre, soit la moitié des habitants de Tomaszów Lubelski.
Dans les années 1920, Tomaszów Lubelski repassa sous l’autorité polonaise après l’indépendance et les troupes polonaises qui avaient libéré la ville perpétrèrent des exactions à l’encontre des juifs.
En 1920 durant la guerre russo-polonaise, des bandes ukrainiennes s’allièrent avec les polonais et s’en prirent également aux juifs qui purent pour certains trouver une aide auprès d’un prêtre local. Les années qui suivirent, les juifs redémarrèrent leurs activités commerciales et industrielles, s’organisèrent en associations professionnelles, ouvrirent quelques institutions bancaires. Ils possédaient des distilleries, des entreprises textiles, des manufactures de savons et bien d’autres activités artisanales.
Les mouvements sionistes furent très actifs durant cette période et nombres de jeunes juifs émigrèrent en Palestine au début des années 1930.
La vie culturelle et associative était également très active.
Durant les années 1930, les actes antisémites se développèrent à Tomaszów Lubelski comme dans le reste de la Pologne, et dès les années 1935 un boycott des activités commerciales juives fut instauré.

A l’entrée en guerre, entre 6000 et 7000 juifs résidaient en ville. Tomaszów Lubelski fut bombardée le 6 septembre 1939 et le quartier juif fut durement touché, 150 juifs furent tués. C’est durant ce bombardement que la synagogue fut détruite ainsi que de nombreuses maisons de prières. Les allemands pénétrèrent en ville le 13 septembre. Commencèrent alors les exactions et le travail forcé envers les juifs. Cependant, les russes reprirent possession de Tomaszów durant plusieurs semaines conformément au pacte gremano-soviétique. C’est durant cette période qu’environ 4500 juifs s’enfuirent vers l’URSS et environ 1500 restèrent en ville.
Un Judenrat fut mis en place et un ghetto ouvert fut établi. Les ruines de la synagogue furent dynamitées. Dès le printemps 1942, le ghetto fut fermé et la Gestapo commença les préparatifs de la liquidation de la communauté juive. Le président du Judenrat qui refusa de fournir une liste des premières déportations fut exécuté avec sa famille. En mars 1942, tous les juifs âgés de 32 ans et plus furent envoyés vers le camp d’extermination de Bełżec, distant de 6 kilomètres au sud de la ville. Une seconde déportation de masse intervint le 22 mai 1942 et le 27 octobre 1942 les derniers juifs de Tomaszów Lubelski furent assassinés. Le dernier juif de Tomaszów Lubelski s’appelait Szymon Leja, il fut tué le 9 septembre 1943.
Quelques jeunes juifs qui avaient réussi à fuir organisèrent un petit mouvement de résistance mais beaucoup furent tués par des allemands et également par des polonais.
Une polonaise, Elżbieta Warzna qui avait caché 2 années durant Chana Szpizajzen fut honorée du titre de Juste parmi les Nations après la guerre. Nombre de juifs qui avaient fuit en URSS au début de la guerre survécurent, Quelques-uns retournèrent en Pologne après la guerre mais émigrèrent par la suite en Israël.

Synagogue

Une première synagogue en bois fut construite en 1594. C’est au début du XVIIème siècle qu’une synagogue en briques fut édifiée sur le lieu de l’ancienne synagogue détruite durant l’invasion cosaque de Khmelnytsky en 1648. Elle fut détruite par les bombardements au début de la guerre puis dynamitée en 1940.

Année de la visite: 2013
Remarques:
Détruit durant la guerre, le quartier a été reconstruit sous l’ère communiste. Dans les environs où se trouvait la synagogue et le quartier juif, des immeubles on été édifiés.

Autre lien à découvrir pour le site de Tomaszów Lubelski :
  Cimetière

Visiter le site Web de la ville de Tomaszów Lubelski