Présentation de la synagogue Remuh

Kraków (Nom allemand: Krakau) (Nom yiddish: Kroke)  
Małopolskie - (Voïvodie de Petite Pologne) 
La synagogue Remuh
Adresse: ul. Szeroka 40 
 Latitude:  50° 3'9.59"N - Longitude:  19°56'50.40"E
Histoire:
La synagogue Remuh est l'une des synagogues les plus anciennes de Cracovie. Son nom acronyme provient de Rabbi Moïse, par analogie avec Mojzesz (Moïse) Isserles, rabbin, philosophe et talmudiste érudit de Cracovie, fondateur de la synagogue. A l'origine il s'agissait d'une maison qui fut transformée en synagogue (en bois) au milieu du XVIème siècle, appelée nouvelle synagogue et détruite lors de l'incendie qui détruisit une partie du quartier juif. Elle fut reconstruite en briques dès 1558, puis remaniée en 1829 sous la direction de l'architecte August Pluszyński, travaux durant lesquels fut ajouté la galerie des femmes. C'est sous cette physionomie que l'on peut aujourd'hui la visiter. La synagogue fut dévastée durant la seconde guerre mondiale et la ferronnerie qui ornait la bimah refondue. Elle fut utilisée comme entrepôt. Après la guerre, la synagogue fut de nouveau ouverte au culte, elle subit une restauration complète entre les années 1958 et 1968 sous la houlette de l'architecte Stefan Świszczowski grâce à des fonds alloués par la ville de Cracovie et par l'organisation juive Americaine Joint Distribution Committee. La synagogue reçu en 1968 la visite du cardinal Karol Wojtyła (futur pape Jean-Paul II) puis en 1992 celle du Président d'Israël Haïm Herzog. La synagogue Remuh est à ce jour la seule synagogue régulièrement ouverte au culte, mais pas de façon quotidienne, mais pour le Shabbat et les fêtes religieuses. Des fonds ont été alloués ces dernières années pour renforcer la structure du bâtiment. Année de la visite: 2000-2010
Remarques:
La synagogue Remuh s'ouvre sur la place Szeroka et on y accède en traversant une petite cour. Elle est mitoyenne au vieux cimetière juif. Lors de mon passage, et des passages précédents, j'ai été accueilli par un sexagénaire en kippa qui en fait n'est pas juif mais un catholique issu de l'union d'une mère catholique et d'un père juif rescapé de la Shoah grâce à son nom inscrit sur la liste de Schindler. Une modeste participation est demandée pour la visite de la synagogue qui s'effectue bien évidemment en se couvrant d'une kippa. La salle de prière n'est pas très grande, en son centre s'élève la bimah surmontée d'une architecture en ferronnerie. Dans la cour, de nombreuses plaques commémoratives et plaques de contributeurs sont visibles. Dans la salle de prière, une plaque commémorative indique la place qu'utilisait habituellement Mojżesz Isserles pour prier. Autres liens à découvrir pour le site de Kraków :   Le cimetière juif Remuh   Synagogue   Ghetto   Autre   La vieille synagogue (Stara synagoga)   La synagogue Haute (Wysoka synagoga)   La synagogue Popper   La synagogue Tempel   La synagogue Izaak   La synagogue Kupa   Les autres synagogues   Le nouveau cimetière juif   Cimetière
Positionner la figurine sur la carte ci-dessous afin de visualiser en mode Street View.