Rue Stawki depuis les ruines du ghetto

Une photo pour raconter l'histoire

Insurrection de Varsovie 1944, ruines du ghetto
Insurrection de Varsovie 1944, ruines du ghetto (Cliquer pour agrandir) Photo Józef Jerzy Karpiński Source Musée de l'Insurrection de Varsovie - Google Maps
La photo ci-dessus présente une perspective est-ouest de la rue Stawki avec au fond l'immeuble 4/6 de la rue Stawki (actuellement le numéro 10), situé sur la zone de Umschlagplatz, l'ancienne gare de marchandises utilisée pour la déportation des juifs de la capitale et de ses environs. Cet immeuble était utilisé comme zone de confinement pour les juifs, notamment la nuit, lorsque ces derniers ne pouvaient être embarqués dans les convois à destination du camp d'extermination de Treblinka. Au premier plan, un insurgé polonais scrute à la jumelle la zone située au nord vers le quartier de Żoliborz, l'action se situe début août 1944, les premiers jours de l'insurrection de Varsovie. Au premier plan, les ruines du ghetto (grand ghetto), au niveau des gravas des immeubles 13 et 15 de la rue Stawki. La zone nord du ghetto de Varsovie, dans le quartier de Muranów, l'ancien quartier juif, fut systématiquement détruite par les allemands et leurs supplétifs, principalement ukrainiens, durant l'insurrection du ghetto qui intervint entre le 19 avril 1943 et 16 mai 1943, et pendant laquelle 13 000 juifs furent tués et le reste de la population du ghetto, environ 58 000 juifs, furent déportés. Entre la date du bouclage du ghetto de Varsovie en novembre 1940 et le déclenchement de l'insurrection, entre 90 000 et 100 000 juifs moururent de faim et de maladie et 300 000 furent déportés depuis Umschlagplatz. La zone entièrement détruite du grand ghetto fut nivelée entre l'été 1943 et juillet 1944 lorsqu'un camp de concentration fut établi sur ses ruines (KL Warschau), dépendant dès 1944 du camp de concentration de Majdanek, avec pour objectif le déblaiement des ruines du ghetto et le tri des matériaux, réalisé par des prisonniers juifs (notamment d'origine grecque) envoyés depuis Auschwitz. Le 1er août 1944 fut déclenché l'insurrection de Varsovie contre l'occupant allemand. Ce soulèvement dura jusqu'au 2 octobre 1944 et plus de 200 000 personnes, combattants mais surtout civils furent tués. A la fin de l'insurrection, la ville fut vidée de ses habitants et systématiquement détruite par les allemands. En comptant le nombre de tués durant le siège de Varsovie en septembre 1939, le nombre de polonais tués durant la guerre, le nombre de juifs morts pendant la période du ghetto puis tués pendant son soulèvement et le nombre de polonais morts durant l'insurrection de 1944, on peut avancer un chiffre d'une fourchette basse de 400 000 morts à Varsovie, répartis entre 70% de non juifs et 30% de juifs, ces derniers ayant été exterminés principalement au camp de Treblinka. La photo ci-dessous présente l'actuelle vue de la photo du haut.
Situation de la rue Stawki aujourd'hui
Situation de la rue Stawki aujourd'hui (cliquer pour agrandir) - Photo Google Earth
> Découvrir l'histoire de Umschlagplatz.

Des étangs à Umschlagplatz, une histoire

L'histoire d'un lieu disparu mais toujours présent

Le mémorial de Umschlagplatz
Le mémorial de Umschlagplatz
Dès le XVIème siècle, on recensait dans ce qui allait devenir la rue Stawki des moulins et une quinzaine d’étangs. Les premières maisons d’habitation firent leur apparition vers 1770. C’est vers la fin du XVIIIème siècle que la rue fut officiellement ouverte. Elle prit naturellement le nom de rue des étangs, ulica Stawki... Lire la suite