Nalewki ou les fantômes du passé

Un lieu, une histoire

Anciennement rue Nalewki aujourd’hui avenue du Général Anders.

Nalewki, the jewish district
Nalewki, the jewish district – Le quartier juif (Cliquer pour agrandir) © www.shabbat-goy.com

Environ 109 années séparent la topologie des rues présentées sur ces deux photographies.
Sur celle en noir et blanc, le cœur du quartier juif avec la rue Nalewki (orientation sud/nord et la place Muranowski au fond) au niveau du croisement avec les rues Gęsia (sur la gauche) et Franciszkańska (sur la droite).
Aujourd’hui la rue Nalewki n’existe plus et l’avenue Anders qui l’a remplacé lors de la reconstruction du quartier Muranów a pivoté d’une quinzaine de degrés vers l’est.
La rue Nalewki, endommagée durant les bombardements du début de la guerre en 1939, fut intégrée dans le grand ghetto avec tout le quartier de Muranów qui fut entièrement détruit lors de l’insurrection du ghetto de 1943 à tel point qu’on ne trouvait plus le moindre pan de mur encore debout sur les 150 hectares réduits à néant.

La rue Nalewki et ses environs en 1939, 1945 et aujourd’hui

Présentation de l’histoire de la rue Nalewki.

Photos rares de Nalewki en 1934

Le quartier juif sous l’objectif de Willem van de Poll

C’est en 1934 que le photo reporter hollandais Willem van de Poll (1895-1970) voyagea en Pologne pour le compte d’une agence de presse et saisit sur les plaques de verres 9 x 12 cm de son appareil Contessa-Nettel des scènes de vie à Varsovie, à Łowicz et à Vilnius.

Croisement des rues Nalewki et Franciszkańska en 1934  © Willem van de Poll (Cliquer pour agrandir)
Croisement des rues Nalewki et Franciszkańska en 1934 © Willem van de Poll (Cliquer pour agrandir)

La Maison des rencontres avec l’Histoire de la rue Karowa à Varsovie (Dom Spotkań z Historią) présente une exposition du grand photographe néerlandais du 24 janvier 2014 au 06 avril 2014.

150 magnifiques clichés sont exposés et qui retracent ses déplacements et rencontres notamment avec des grands personnages de la vie publique polonaise, des photos prises dans les rues de Vilnius, à la frontière polono-soviétique, à Varsovie au grand théâtre, à travers les rues…

Plusieurs photographies saisies en plein quartier juif vers le croisement des rues Nalewki, Franciszkańska et Gęsia présentent des vues rares de la vie juive d’avant guerre.
Le diaporama ci-dessous présente ces photographies signées Willem van de Poll

Willem van de Poll - Autoportrait
Willem van de Poll – Autoportrait

Le cimetière juif de Varsovie-Radość

Warszawa-Radość (Nom allemand: Warschau) (Nom polonais: Warszawa)
Mazowieckie – (Voïvodie de Mazovie)
Le cimetière a été établi un peu avant les années 20 à l’instigation de la communauté juive de Falenica qui inhumait jusque là ses défunts dans le cimetière de Karczew. Cependant dès 1927,…
Continuez la lecture »

Ouvert seulement une vingtaine d’années, il disparait ensuite et sombre sous la végétation. Un petit cimetière à l’avenir très incertain.

Le cimetière juif de Varsovie-Bródno

Warszawa-Bródno (Nom allemand: Warschau) (Nom polonais: Warszawa)
Mazowieckie – (Voïvodie de Mazovie)
Après la disparition du vieux cimetière juif de la première communauté, durant deux siècles, les juifs qui habitaient les environs de Varsovie depuis leur expulsion de la ville en 1498 étaient inhumés dans les cimetières des communautés voisines…
Continuez la lecture »

L’autre grand cimetière juif de la ville qui a survécu malgré le projet de démantèlement puis l’abandon du site et enfin sa préservation grâce à l’initiative de Zygmunt Nissenbaum et sa fondation.

Restauration des immeubles de la rue Próżna

Le renouveau d’une ancienne rue juive de Varsovie

Ghetto de Varsovie: rue Próżna - Restauration des immeubles
Ghetto de Varsovie: rue Próżna – Restauration des immeubles

La restauration des immeubles 7 et 9 de la rue Próżna à Varsovie vient de s’achever.
Les premiers co-propriétaires de l’immeuble (9) visible à gauche sur la photo ci-contre étaient Riwka et Zalman Nożyk qui fondèrent la synagogue éponyme voisine (synagogue Nożyków), la seule qui ait survécu à la guerre.

Cette rue était habitée principalement par une population juive.
C’est dans cette même rue qu’a été exposée (au numéro 14) la statue polémique d’Adolf Hitler réalisée par Maurizio Cattelan.
La rue Próżna débouche sur la place Grzybowski où se déroule chaque année le festival Singer de la culture juive de Varsovie.
» Découvrir la rue Próżna

Liste des abonnées du téléphone pour l’année 1938-1938 de la rue Próżna.