Un pavé pas comme les autres à Treblinka

Le triste destin d'une stèle juive

Un pavé pas comme les autres à treblinka
Un pavé pas comme les autres à Treblinka (Cliquer pour agrandir)
Énormément de gens, pour ne pas dire presque tout le monde, ignore qu'à Treblinka, avant l'établissement du terrible camp d'extermination en 1942 (Treblinka II), avait été établi dès juin 1941, un camp de travail, Arbeitslager (Treblinka I) pour des prisonniers polonais où ils travaillèrent dans une carrière à ciel ouvert, au chargement de wagons en gare de Małkinia, bifurcation à mi-chemin de la ligne de chemin de fer Varsovie-Białystok, ainsi que pour d'autres travaux. Ce camp a fonctionné jusqu'en août 1944. Durant son existence, il a abrité environ 2000 prisonniers. Parmi eux, il y en a qui ont participé à la construction du camp d'extermination. Le camp était administré par les allemands (commandé par Énormément de gens, pour ne pas dire presque tout le monde, ignore qu'à Treblinka, avant l'établissement du terrible camp d'extermination en 1942 (Treblinka II), avait été établi dès juin 1941, un camp de travail, Arbeitslager (Treblinka I) pour des prisonniers polonais où ils travaillèrent dans une carrière à ciel ouvert, au chargement de wagons en gare de Małkinia, bifurcation à mi-chemin de la ligne Varsovie-Białystok, ainsi que pour d'autres travaux. Ce camp a fonctionné jusqu'en août 1944. Durant son existence, il a abrité environ 2000 prisonniers. Parmi eux, il y en a qui ont participé à la construction du camp d'extermination. Le camp était administré par les allemands (commandé par Theodor van Eupen, tué par des résistants polonais en décembre 1944), mais la garde était essentiellement composée des supplétifs ukrainiens (SS ukrainiens en provenance du camp de Trawniki), comme pour le camp d'extermination. Les 2 camps sont distants d'environ 2 kilomètres. Plus de 20 000 prisonniers (dont des juifs) sont passés dans le camp de travail de Treblinka I durant son existence et plus de la moitié ont disparu. Une longue route de plus d'un kilomètre et demi construite avec des pavés et des pierres s'enfonce dans la forêt et relie les 2 camps. Lors de ma première visite 16 ans en arrière, j'avais remarqué un morceau de pierre tombale juive, visible sur le parcours. Durant la guerre, la plupart des cimetières juifs ont été dévastés et nombre de pierres tombales ont été réutilisées comme matériaux de construction et de terrassement.