Wojciech Kilar, une vie en musique

Disparition du compositeur de la musique du film Le Pianiste

Wojciech Kilar est né en 1932 à Lwów alors ville polonaise (aujourd'hui Lviv en Ukraine) d'un père médecin et d'une mère actrice de théâtre.
Enfant il s'initie au piano et développera son talent à l'académie de musique de Rzeszów après la guerre, à l'école nationale de musique de Cracovie et à l'école supérieure de musique de Katowice dès 1948 jusqu'en 1955.
Il poursuit des études de musique à Paris avec Nadia Boulanger et il obtiendra le prix éponyme à Boston en 1960.
Dès le début de sa carrière, il puise son inspiration auprès des compositeurs russes comme Prokofiev, Chostakovitch, Stravinsky et également le compositeur hongrois Bartok.
Wojciech Kilar © Cezary Piwowarski
Wojciech Kilar
© Cezary Piwowarski
Durant les années 1960 il s'oriente avec son compatriote Krzysztof Penderecki vers la musique contemporaine et sera considéré comme l'un des représentants de la musique d'avant-garde. Dans les années 1970 son inspiration s'exprime notamment dans la composition de pièces religieuses.
Mais c'est dès le milieu des années 1960 qu'il exprime son talent comme compositeur de musique de films. Ce n'est pas moins de 140 accompagnements musicaux qu'il composera dont certains restés célèbres comme la musique du film Le pianiste de Roman Polański consacrée César de la meilleure musique de film en 2002 (écouter le thème de la musique), Pan Tadeusz d'Andrzej Wajda (écouter le thème de la musique), Portrait de femme de Jane Campion (écouter le thème de la musique), Dracula de Francis Ford Coppola (écouter le thème de la musique), Korczak d'Andrzej Wajda... Il mettra en musique de très nombreux films des metteurs en scène polonais Krzysztof Zanussi, Krzysztof Kieślowski, Kazimierz Kutz, Roman Polański, mais également Gérard Oury, Philippe Lioret...
Wojciech Kilar s'est éteint à l'âge de 81 ans à Katowice en Silésie où il s'était installé depuis le début des années 60, une région très chère à son cœur où il avait fait l'essentiel de son apprentissage de musicien.

» Découvrir le site web de Wojciech Kilar (pl,en).