Juliusz Feigenbaum et la maison Syrena

Juliusz Feigenbaum est né en 1872 à Varsovie. Pendant sa jeunesse, il étudia le violoncelle et la composition. En 1890, il participa à la première présentation du gramophone à Varsovie. Il s'occupa de vente d'instruments de musique à partir de 1897. Dès 1902, il proposa dans son magasin le phonographe Edison ainsi que d'autres appareils fabriqués aux Etats-Unis. Il fut également représentant pour la société Gramophone en Pologne. Thomas Edison avait fabriqué le premier phonographe en 1877, suivi par Alexander Bell qui le modernisa et lui donna le nom de gramophone. Feigenbaum produisit ses propres gramophones qui étaient diffusés sous la marque Saturn. Ces appareils étaient en partie équipés de pièces d'origine américaine et allemande. En 1904, lança la fabrication de disques phonographiques qui furent diffusés sous la marque Ideal, seulement quelques années après la création de la première maison d'édition musicale aux Etats-Unis. En 1908, il fonda la société Pierwszą Warszawską Fabrykę Gramofonów (Première fabrique varsovienne de gramophones) qu'il renomma par la suite Pierwszą Krajową Fabryką Gramofonów (Première fabrique nationale de gramophones).
Syrena Elektro
Syrena-Record (Source grammophon-platten.de)
Cette même année, il créa la société Syrena Rekord qui regroupa les activités d'enregistrement et de pressage. Elle devint la première société d'édition musicale en Pologne et la quatrième dans le monde. Syrena, sirène en polonais, est l'emblème de la ville de Varsovie.
Enregistrement de l'hymne national polonais par le ténor Ignacy Dygas sur un disque de la société Syrena
Enregistrement de l'hymne national polonais par le ténor Ignacy Dygas sur un disque de la société Syrena (Cliquer pour agrandir)
En 1910, à Varsovie, on dénombrait une dizaine de studios d'enregistrement.
Le siège, studio d'enregistrement et centre de production de disques de la société Syrena, 66 rue Chmielna à Varsovie
Le siège, studio d'enregistrement et centre de production de disques de la société Syrena, 66 rue Chmielna à Varsovie - Source Referat gabarytów Warszawa (Cliquer pour agrandir)
La société Syrena Rekord était basée au 66 de la rue Chmielna depuis novembre 1911 et possédait un équipement moderne composé de 76 presses qui pouvaient fabriquer 16 000 disques par jour. 2,5 millions de disques furent fabriqués la première année. Juliusz Feigenbaum habitait le premier étage. Auparavant, l'usine de pressage était située au 33 de la rue Piękna. La société Syrena était déjà établie en Europe de l'est comme la société d'édition musicale leader sur le marché russe et elle ouvrit un entrepôt à Kiev afin d'alimenter le marché ukrainien. En 1913, la société développa les ventes vers l'Angleterre, l'Ecosse et l'Irlande. Un technicien fut envoyé à Liverpool afin de s'occuper des enregistrements. Puis une action commerciale de diffusion du catalogue fut entreprise vers les Etats-Unis à travers un négociant de Baltimore. Au déclenchement de la première guerre mondiale, Feigenbaum et Fabian Tempel son assistant qui se trouvaient alors en Allemagne, furent arrêtés et détenus comme prisonniers de guerre durant deux années. A. Gershuni qui était alors vice-président fut blessé par une bombe lâché depuis un zeppelin et qui explosa devant le siège de la société dans la rue Chmielna. Durant la guerre, une grande partie des actifs, dont les presses de la société, furent transférés non loin de Moscou, ce qui permit de sauvegarder l'ensemble du catalogue et du matériel. Après le conflit, l'usine de pressage fut réactivée à Varsovie et plusieurs dizaines de disques furent enregistrés. Les années d'après guerre furent difficiles pour la société à tel point que la production fut arrêtée en 1917. Cependant, dès 1920, Syrena modernisa ses équipements d'enregistrement et de production de disques, jusqu'à la constitution du premier catalogue d'après guerre. Les années qui suivirent virent s'asseoir la domination des activités sur le marché musical polonais.
Le logo de la société Syrena Electro créée par Juliusz Feigenbaum
Le logo de la société Syrena Electro créée par Juliusz Feigenbaum (Cliquer pour agrandir)
En 1929, l'enregistrement électro-acoustique fit son apparition et la société changea de nom pour devenir Syrena-Electro. Le dernier catalogue de la firme fut édité durant l'été 1939 juste avant le déclenchement de la seconde guerre mondiale. L'usine fut touchée par les bombardements de septembre 1939 et partiellement incendiée, les archives détruites. Les allemands fermèrent les maisons de production de Varsovie et transférèrent les équipements saisis en Allemagne. Hilary Tempel, co-directeur de la société fut arrêté par les allemands, emprisonné au centre de détention de Pawiak puis fusillé. Juliusz Feigenbaum se trouvait en Suisse avant le déclenchement de la guerre. L'immeuble de la société Syrena-Rekord fut détruit durant l'insurrection de Varsovie de 1944, le bâtiment fut par la suite démoli pour laisser la place au palais des sciences et de la culture. Aujourd'hui à cet endroit précis s'élève l'aile qui abrite le musée des techniques. Le catalogue de disques était très varié, allant de la musique populaire à l'opérette en passant par les chansons de films, la musique instrumentale populaire. Les musiques de chambre, classiques et symphoniques étaient très bien représentées. Syrena-Record a également enregistré de la musique militaire et religieuse. Le catalogue comportait aussi des récits enregistrés par des acteurs populaires. Les enregistrements en yiddish et en hébreu ont également été menés. Le musée polonais situé aux Etats-Unis possède un fonds des enregistrements Syrena. La société Syrena-Record était l'une des plus anciennes maisons de disques européenne puisque elle avait été créée en 1904, la même année que la Societa Italiana di Fonotipia. Au plus fort de sa production, la société pressait 15 000 disques par jour. Le studio d'enregistrement se trouvait dans une grande salle de bal entourée de miroirs et ornée de stucs. Les intérieurs étaient très luxueux malgré l'aspect extérieur plus austère. Juliusz Feigenbaum était assisté de Fabian Tempel pour la direction des opérations. A côté de la gestion de son entreprise, Feigenblaum s'occupait également des relations avec les chanteurs, la promotion et l'organisation des enregistrements, la recherche de nouveaux talents. Afin de s'entourer des meilleurs artistes et musiciens, Feigenbaum n'hésitait pas à leur verser des rétributions très élevées, à les entourer de fastes et à mettre à leur disposition voitures de luxe. La société comportait un important catalogue de musique polonaise et de sonorités juives largement diffusé en Galicie auprès de la minorité polonaise. A l'établissement de la société Syrena, Carl Sandhal collabora comme directeur technique, il possédait auparavant une usine de fabrication d'enregistreurs à Berlin, la société Sandhal & Lehman. Durant les 35 ans (1904-1939) d'existence de la société Syrena, 20 000 enregistrements furent réalisés. Parmi les très nombreux artistes qui participèrent à cette aventure musicale, on trouve un grand chanteur polonais très connu, Mieczysław Fogg (Fogiel) dont la carrière a démarré dans le théâtre Qui Pro Quo de la galerie Luksemburg à Varsovie.  Henryk Vars, le futur compositeur de la musique de la série Flipper le dauphin qui procéda à de nombreux enregistrements chez Syrena et accompagna de nombreux artistes; il collabora aussi en tant que directeur musical de la société. Ecouter ci-dessous une chanson de Mieczysław Fogg accompagné par Henryk Vars et son orchestre. Juliusz Feigenbaum est mort en mars 1944 (1946 ou 1947 selon d'autres sources), en Suisse, à Zurich. Il avait 5 enfants, dont Włodzimierz Feigenbaum qui était membre de la direction de la société avant la seconde guerre mondiale.
Téléphone de Juliusz Feigenbaum - Annuaire du téléphone 1938-1939
Téléphone de Juliusz Feigenbaum - Annuaire du téléphone 1938-1939
Société Syrena - Annuaire du téléphone 1938-1939
Société Syrena - Annuaire du téléphone 1938-1939