Présentation du cimetière juif de Opole

Opole (Nom allemand: Oppeln)  
Opolskie – (Voïvodie d’Opole) 
Adresse: ul. Graniczna 
 Latitude: 50°39’21.40″N – Longitude: 17°55’58.01″E
 Nombre de tombes: environ 500
Histoire:
Dès 1396, la présence de juifs à Opole est attestée, ils y vécurent jusqu’en 1564. En 1565, ils furent expulsés de la ville et n’y retourneront qu’en 1741 date à laquelle une famille reviendra s’installer. Il faudra attendre 1812 pour voir 48 familles juives installées à Opole. En 1837, 329 juifs étaient recensés. Au milieu du XIXème siècle, la population juive représentait plus de 6% de la population totale et les juifs avaient déjà un fort impact économique sur l’activité de la ville avec le développement de distilleries, de brasseries ainsi que dans l’industrie du ciment et du tabac. Dès 1885, la population juive commença à décliner avec l’émigration vers la Palestine. Environ 400 juifs vivaient à Opole à l’entrée de la guerre.
En 1938, la grande synagogue fut incendiée durant les événements de la nuit de Cristal et de nombreux actes antisémites se produisirent. Durant la guerre, les juifs furent déportés vers le ghetto de Theresienstadt en Tchécoslovaquie et vers le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau.
Le cimetière fut établi en 1817. Jusque là, les juifs étaient enterrés à Biała près de Prudnik à une soixantaine de kilomètres au sud. Le premier enterrement eu lieu en 1821. En 1866, le cimetière fut agrandi. Le dernier enterrement intervint en 1960 et le cimetière fut officiellement fermé en 1963. En 1969, la maison mortuaire du cimetière fut détruite pour laisser place à une maison et un atelier. En 1969, la mairie installa une grille du côté est et nettoya le cimetière. En 2005, un groupe de polonais, d’allemands et de juifs nettoyèrent et déblayèrent le cimetière des buissons et de la végétation sauvage. En 2005, la tombe de style baroque de Max Frielander, l’ancien Président de la communauté juive de Opole et de son épouse fut vandalisée. Les tombes sont gravées en hébreu et en allemand et taillées dans du marbre blanc, du granit gris et noir.
Année de la visite: 2006
Remarques:
Le portail d’entrée du cimetière est fermé à clé. J’enjambe le mur pour y accéder. Après un quart d’heure de visite, un couple fait de même pour visiter le cimetière et prendre des photos. Les tombes sont relativement dégagées ce qui suppose que le cimetière est entretenu. On distingue un peu plus de végétation vers le fond du cimetière, côté est. Beaucoup de pierres tombales sont renversées, néanmoins beaucoup d’autres sont toujours debout.

Autre lien à découvrir pour le site de Opole :
  Synagogue

Visiter le site Web de la ville de Opole