Présentation du cimetière juif de Pułtusk

Pułtusk (Nom allemand: Ostenburg) (Nom yiddish: Pultosk)  
Mazowieckie – (Voïvodie de Mazovie) 
Adresse: Al. Jana Pawła II 
 Latitude: 52°41’56.66″N – Longitude: 21° 4’42.41″E
 Nombre de tombes: il n’existe plus de tombe dans le cimetière
Histoire:
La première présence de juifs à Pułtusk est assez ancienne puisqu’elle remonte à 1486, date à laquelle il est fait mention de Rubin, un juif en provenance de Varsovie, dans un acte de la cour de Mazovie. Mais une source provenant d’un marchand et chroniqueur juif Abraham Ben Yakov fait état de la présence de juifs dans les environs de l’actuelle Pułtusk dès le IXème siècle, c’est à dire sous le règne de Mieszko 1er, premier Roi de la dynastie Piast qui dirigea le tout nouveau Royaume de Pologne.
Un privilege de non tolerandis Judeais fut proclamé dans les années qui suivirent. Cependant beaucoup s’installèrent dans les villages avoisinants. Les juifs purent officiellement s’installer à nouveau en ville dès 1795.
Au cours du XVIème siècle, les juifs de Pułtusk firent face à de nombreux actes antisémites, notamment des accusations de meurtre rituel et de profanation d’hosties. Certains d’entre-eux furent arrêtés, avouèrent sous la torture puis furent condamnés à mort et brulés. Il est également fait mention d’un chrétien nommé Stanysław Gaudel qui fut condamné à mort en 1471 sous l’accusation de s’être converti au judaïsme.
En 1815, il y avait 483 juifs à Pułtusk, soit 18% de la population. La communauté prospéra durant la présence des armées napoléoniennes. Ils reçurent la permission en 1815 d’édifier une synagogue qui fut construite en bois.
La communauté juive se développa durant le milieu du XIXème siècle avec la présence de 1913 âmes soit 44% de la population totale.
La synagogue fut édifiée en 1856 et une seconde fut construite en 1875 dans la rue Kotlarska en lieu et place de la synagogue en bois qui avait été détruite la même année par un incendie.
Le cimetière a été établi en 1820 rue Kolejowa sur un terrain qui appartenait à un juif, Zalman Lubranitzer. Jusque là, les juifs inhumaient leurs défunts à Maków (Mazowiecki).
Durant le XIX siècle, la communauté juive se développa avec les activités et les échanges commerciaux qui utilisaient la navigation fluviale sur la Narew, puis le chemin de fer avec Varsovie, et également les échanges commerciaux avec la Russie. La communauté atteint son pic avant la première guerre mondiale avec 9313 juifs recensés en 1910. La situation économique des juifs commença à se dégrader dans les années 1920 lorsque la Pologne retrouva son indépendance, ce qui mit un coup d’arrêt au commerce avec la Russie, dans un contexte de crise économique. La crise s’amplifiant dans les années 1930 et la situation économique des juifs se détériorant dès la mort de Józef Piłsudski, les juifs durent faire face à travers tout le pays à la radicalisation de certains mouvements nationalistes et de nombreux actes et décisions administratives antisémites.
En 1931 on dénombrait 6400 juifs, et environ 8500 à l’entrée en guerre; ils représentaient 49% de la population.

Les allemands entrèrent à Pułtusk en septembre 1939 et les exactions à l’encontre de la communauté juive commencèrent. Des juifs furent tués, les magasins et ateliers pillés. La rivière Narew devint la frontière avec l’URSS qui avait envahit la partie orientale de la Pologne dès le 17 septembre 1939. La plupart des juifs furent expulsés de la ville, durant cet événement une centaine d’entre-eux furent tués et jetés dans la rivière qui traverse la ville. Beaucoup se réfugièrent à Białystok, en Biélorussie ou vers d’autres destinations à l’est. Certains furent rattrapés par l’histoire lorsque les allemands envahirent les territoires de l’est en 1941, mais de très nombreux juifs de Pułtusk survécurent à la guerre.

Le cimetière a été détruit durant la seconde guerre mondiale, les nazis ayant obligé les juifs de la communauté a démanteler les pierres tombales afin de les utiliser comme matériaux de construction et de terrassement pour certaines rues. Malgré ces dévastations, il restait encore une bonne partie des pierres tombales dans le cimetière après la guerre, elles ont été pillées dans les années 1950. En 1963, le terrain du cimetière a été acquis par une entreprise privée (Polam). Un escalier dans le parc du château avait été construit avec des pierres tombales et était toujours visible en 1975.
La dernière inhumation dans le cimetière a eu lieu en 1939. Il n’y a plus de tombe visible sur le site de l’ancien cimetière. Une vingtaine de tombes sont visibles au musée de la ville et aux archives mais ne sont pas accessibles du public. Une pierre tombale appartient à un privé (?) qui habite 40 rue Słoneczna.

Année de la visite: 2014
Remarques:
En juillet 2012, un lapidarium a été érigé sur le site de l’ancien cimetière et inauguré en la présence d’anciens juifs de Pułtusk ainsi que leurs descendants.

Autre lien à découvrir pour le site de Pułtusk :
  Synagogue

Visiter le site Web de la ville de Pułtusk