Présentation de la synagogue de Radymno

Radymno (Nom yiddish: Redem)  
Podkarpackie - (Voïvodie de Basses-Carpates) 
Adresse: Rynek 26 
 Latitude:  49°57'5.33"N - Longitude: 22°49'1.91"E
Histoire:
En 1640, la ville de Radymno fut déclarée de non tolerandis Judaeis par le Roi Władysław IV Vasa, les juifs ne pouvaient y résider. La première famille juive, Benko, eut l’autorisation de s’établir à Radymno en 1644. Seulement 26 juifs étaient installés en ville au début du XVIIIème siècle. En 1835 ils étaient 272. La communauté qui dépendait au départ de la Kehilla (Kahal) de la ville voisine de Przemyśl s’élevait à un peu moins de 3000 personnes. Durant l’entre-deux guerres, avec l’indépendance de la Pologne, la ville de Radymno perdit de son importance et la population juive diminua. 1250 juifs vivaient à Radymno lors du déclenchement de la guerre, ils représentaient environ 43% de la population. Le 23 septembre 1939 plusieurs juifs furent transférés vers la zone d’occupation soviétique après l’invasion de la Pologne par l’URSS le 17 septembre 1939. En décembre 1943, les nazis établirent un camp de travail à Radymno. 200 juifs y furent internés. 15 d’entre-eux furent tués dans le camp et leur corps jetés dans les latrines. Le camp fut liquidé en février 1943 et environ 180 prisonniers furent exécutés et enterrés dans 2 fosses communes dans le cimetière juif. Leurs corps furent exhumés en 1944 et transportés à Jarosław. En 1870 le cimetière était déjà en activité. Il fut dévasté durant la seconde guerre mondiale. Un rocher sur lequel avait été apposée une plaque indique le lieu d’exécution des juifs pendant la liquidation du camp de travail. Une fosse commune où sont enterrés également 15 juifs tués par la police ukrainienne se trouve sur le site. La synagogue a été édifiée en 1918. Elle fut détruite durant la guerre et resta en l'état jusqu'au début des années 1950 date à laquelle elle fut transformée en usine de mise en bouteille. Elle abrite aujourd'hui une alimentation en gros. Année de la visite: 2007
Remarques:
La synagogue a conservé la physionomie qu'elle avait avant la guerre mais a perdu toutes ses caractéristiques architecturales, de fait, il est impossible pour un visiteur de savoir qu'il passe à côté d'une ancienne synagogue. Son état est quelque peu défraichi par le temps mais ne tranche pas trop avec les habitations voisines. Autre lien à découvrir pour le site de Radymno :   Cimetière
Visiter le site Web de la ville de Radymno